Noel Gallagher, du caviar pour U2

Passer en première partie de U2 pour son Joshua Tree Tour représente un honneur mais aussi une mission périlleuse. En France, c’est Noel Gallagher et son groupe les High Flying Birds qui ont eu cette lourde tâche et force est de constater que le lad de Manchester a de beaux restes. Retour sur la performance de l’ancien guitariste et compositeur d’Oasis.

En ce mardi 25 juillet 2017, il est 19h quand débarquent sur scène Noel Gallagher and the High Flying Birds devant un Stade de France plein à craquer. Fidèle à son style, blouson de cuir et lunettes noires, l’ancien guitariste et compositeur d’Oasis semble concentré et prêt à prouver qu’il n’est pas là pour faire de la figuration. Loin d’être impressionné par la foule venue pour les quatre irlandais, l’ami a déjà rempli d’énormes stades à l’époque de l’Oasismania.

Simplement, depuis un certain 28 août 2009, lors d’une ultime querelle fratricide dans les coulisses de Rock en Seine, le phénomène Oasis a rendu l’âme et depuis rares ont été les occasions pour les 2 frères de se produire devant tant de monde.

Avec quelques uns des plus gros tubes des années 90s à son actif, Mister Gallagher en a sous le coude. Mais au lieu de plonger dans une nostalgie irrévocable, l’artiste a su tirer le meilleur de ses deux albums plutôt convaincants pour proposer un set d’une heure. L’ainé n’incarne plus le fantôme de son passé et prouve qu’il peut assumer pleinement le rôle de leader avec son nouveau groupe. Il le montrera avec Lock All the Doors, initié dans les années de gloire des deux frangins, You Know We Can’t Go Back qui ne démérite pas d’énergie ou encore avec le final AKA…What a Life !

 

Cependant devant un public entièrement dévoué à U2, ce sont les classiques d’Oasis qui remporteront tous les suffrages. En commençant par Champagne Supernova interprété magistralement, puis c’est au tour de Little By Little de replonger plus d’une décennie en arrière. Wonderwall et son intro indémodable fera réagir les premiers rangs ainsi que Don’t Look Back in Anger encore plus émouvant depuis l’attentat de Manchester.

Aux vues des prestations lives récentes des deux frères, Liam ayant enfin trouvé une forme d’inspiration lors de son passage au Lollapalooza Paris et la performance de Noel au Stade de France, réjouissons nous ! La fratrie Gallagher n’a pas perdu sa verve. Les puristes pourront seulement regretter que les chemins de ces deux enfants terribles ne sont pas prêts à se réunir pour réaliser l’un des plus gros come-backs de l’histoire du rock. Mais avec les Gallagher, et comme prônait un certain Joe Strummer des Clash, « The future is unwritten ».

Concerts liés à cet article
 
Liam Gallagher à Paris - 2 mars 2018
 
Noel Gallagher à Paris - 3 avril 2018
 
Noel Gallagher à Paris - 4 avril 2018
Disponible
Noel Gallagher à Bruxelles - 6 avril 2018
Disponible
Noel Gallagher à Esch-sur-Alzette - 20 avril 2018
No Comments

Post A Comment