Day 3: Kasabian embrase le Sziget

Au terme d’une longue journée, Kasabian est venu s’imposer comme une tête d’affiche rock de premier plan.

La journée commence doucement mais toujours avec cette chaleur qui nous épuise. Le Sziget nous a gentiment invité à une de ses Boat Party. On embarque à 13h pour quatre heures de croisière sur le Danube. La bière coule à flot et le son envahit tout le bateau. Malgré une certaine monotonie et à terme de l’ennui, on profite de ce moment avec des festivaliers en pleine forme. Le français DJ W!ild ambiance la fin de cette croisière qui nous déposera au pied du Parlement, monument historique de Budapest.

De retour au Sziget vers 18h, on arrive pour profiter du show de Rudimental. Le set est ensoleillé et les cuivres apportent une réelle profondeur à la formation. La bonne humeur est de mise pour ce concert où le groupe se donne clairement à fond. La Main Stage éclate lorsque Feel The Love débute. Le groupe a su parfaitement réveillé le public, et nous chauffer avant une longue soirée. La formation est malheureusement assez discrète alors qu’elle propose des concerts d’une qualité rare. Si vous voulez passer un bon moment, danser et chanter, il faut aller voir Rudimental!

Après ce concert jouissif, place à quelque chose de bien différent avec PJ Harvey qui propose un set envoûtant. Puissant et éléctrique, le set multiplie les changements de tons. Malheureusement, le public ne répond pas présent et la fosse de la Main Stage se vide à vue d’oeil. Le choix de placer PJ Harvey sur la Main Stage au Sziget paraît étonnant connaissant l’audience. Le concert finit par se faire long et on finit par attendre Kasabian avec impatience sans prêter plus d’attention que cela à la fin du set de l’artiste britannique.

Place au plus gros concert rock de cette semaine, celui qu’on attend depuis longtemps: Kasabian. Et on ne sera pas déçu, la bande de Tom Meighan nous a joué un magnifique best of pendant 1h30. Seul petit bémol, la confirmation que le dernier album est moins bon, le live ne le rattrape pas. I’m In Love With A Psycho ne décolle pas et est assez plate, seul Comeback Kid et son refrain ravageur relève le niveau. En revanche, les anciens morceaux ont toujours la même saveur. On est super heureux de trouver des morceaux plus vieux dans la setlist, Re-Wired en tête. En fin de set, L.S.F et Fire embrase le public pour une ambiance qu’on espère retrouver un jour. On oubliera certainement pas ce concert incroyable et on est déjà impatient de retrouver Kasabian au Zénith de Paris.

On termine notre soirée devant notre compatriote Clément Bazin qui nous aide à nous endormir tranquillement. Il n’est que 00h au Sziget mais on est déjà épuisé. C’est le moment de faire une pause après 3 jours de festival intenses. On revient donc demain en pleine forme pour tout vous dire sur ce quatrième jour!

 

 

Concerts Kasabian
 
Kasabian à Paris - 22 juillet 2018
No Comments

Post A Comment