Interview : Anne-Marie

A l’occasion de son passage à Paris, Sound Of Brit a eu la chance de rencontrer la nouvelle sensation pop UK: Anne-Marie. 

 

Salut Anne Marie, tu viens tout juste de revenir de la saison des festivals c’était comment ?

Oui, j’ai terminé maintenant. J’en ai fait tellement, ça fait beaucoup de festivals, mais j’ai adoré ça !

Tu as dû jouer devant des foules énormes !

J’ai toujours aimé ça ! J’ai toujours aimé performer de toute façon, mais être capable d’aller dans des pays étrangers et voir le public de là-bas c’est vraiment quelque chose de spécial.

Oui et je pense que tu t’es habituée à voir autant de gens après avoir fait la première partie d’Ed Sheeran en Europe au printemps dernier.

Ouais, ils font partie des plus gros shows que j’ai eu l’occasion de faire toute seule. C’était un peu différent que lorsque je tournais avec Rudimental parce qu’avec le groupe, le public ne venait pas pour moi. Donc ça faisait un peu peur mais je me suis préparée.

Est-ce que tu as une anecdote drôle à propos de cette tournée ?

Il y a quelques histoires marrantes c’est vrai, il y en a une en particulier qui est arrivée lorsque l’on était en Allemagne. J’essaye toujours d’apprendre un peu de la langue locale, partout où je vais. On a fait cinq concerts en Allemagne et il faisait super chaud, du coup, je voulais savoir comment dire « j’ai chaud » en allemand. Mon pianiste faisait de l’allemand à l’école et il m’a appris la traduction « ich bin heiß », mais quand j’ai été sur scène et que j’ai dit cette phrase les gens ont commencé à se moquer de moi. Je me demandais « qu’est-ce qu’il y a de drôle ? » puis j’ai fini mon set et on m’a rapporté qu’apparemment durant tout le show je disais « je suis sexy » à la place de « j’ai chaud », c’était super drôle !

Il y a plein d’autres choses mais si cette tournée était si cool c’est aussi parce que Ed est une personne adorable. Il ne nous faisait jamais sentir déconnectés ou ne faisait pas bande à part, il était toujours dans le coin. J’étais aussi avec mon groupe et de très bons amis, on s’est bien amusés ! J’ai également fêté mon anniversaire sur la route !

Comme tu l’as dit, tu as chanté pour Rudimental pendant un moment, maintenant que tu es une artiste solo l’expérience doit être vraiment terrifiante, comment tu t’es préparée pour ça ?

Je pense que performer avec eux m’a définitivement aidé. Si je n’avais pas eu cette expérience ç’aurait été comme commencer un quelque chose de complètement nouveau. Là, au moins, j’avais déjà de l’expérience, comme si j’avais bâti une fondation. Bien sûr, c’était assez différent et effrayant d’être toute seule mais au moins j’avais cette base, je savais ce que l’on ressentait lorsque je montais sur scène et je savais quoi attendre du public. Je suis toujours nerveuse avant un concert mais c’est du stress positif !

On parle beaucoup de ton passé de ton championne de karaté mais tu étais aussi dans la comédie musicale Les Misérables quand tu étais plus jeune, est-ce que tu as déjà pensé à remonter sur les planches ?

Je ne pense pas que ma voix se prête encore à ce genre d’exercice. Je pense que tu dois avoir un timbre très spécifique pour faire de la comédie musicale – ce qui est très beau et j’en suis complètement fan – mais en grandissant ma voix a changé et n’est plus bonne pour ça. Je crois que je devrais beaucoup m’entraîner pour recommencer mais j’adore toujours aller au théâtre et regarder des spectacles. Ce qui est sûr c’est que je ne m’arrêterai jamais d’assister à des comédies musicales mais je doute que je sois dedans !

Est-ce que tu as prévu de faire une tournée entant que headliner en Europe ou à Paris ?

Oui, je ne suis pas encore autorisée à dire la date exacte mais une tournée est prévue en Europe au début de l’année prochaine. Ça sera annoncé très prochainement et je super impatiente !

Quand tu chantes tu es vraiment badass, est-ce que tu pourrais nous apprendre à faire pareil ?

Haha oui je peux ! Ce qui est drôle c’est que c’est toujours assez angoissant d’être sur scène mais pourtant les gens pensent que je suis super sûre de moi. C’est vraiment bizarre pour moi, parce que je panique à chaque fois, je suis genre « wowowow » mais après je trouve toute cette énergie et je me dis « ouais, je peux le faire ! », et c’est une bonne chose parce qu’autrement je serais vraiment bizarre à rester plantée là. Quand j’ai commencé à faire des concerts j’étais obnubilée par ce que les gens pouvaient penser. Je me demandais s’ils aimaient ma tenue, ou mes cheveux, ou s’ils avaient passé une bonne journée… j’étais obsédée. Puis j’ai franchi une ligne où j’ai complètement changé ma façon de penser et ça m’a calmée. Tout s’envole et tu oublies de te soucier de ce à quoi les gens pensent.

Est-ce que tu penses que ce besoin de montrer que tu es si assurée est lié au fait que ça peut parfois être un peu dur pour les artistes féminines dans l’industrie musicale?

C’est parce que j’écris moi-même toutes mes chansons, elles parlent de choses réelles, qui me sont arrivées, des périodes que j’ai traversées. Peu importe le moment où je chante ces histoires, je suis toujours happée par une émotion, que ça soit la colère ou la tristesse ou autre chose encore… je me remémore le moment où je l’ai ressenti. Je veux avoir l’air forte et tout ça, mais je veux aussi montrer que je suis une personne sensible et qu’il m’arrive d’être triste. Je veux juste dévoiler chaque aspect de moi pour que tout le monde sache que je suis réelle, que je ne porte pas de masque et ne joue pas la comédie, parce que je suis incapable de jouer la comédie ! Je pense que si je prétendais être quelqu’un que je ne suis pas, tout mon parcours et ma carrière n’auraient aucun sens.

Je pense que tes fans apprécient cette honnêteté.

Oui j’espère !

A propos de tes chansons, tu as sorti Heavy l’autre jour, est-ce que tu pourrais nous en dire un peu plus ?

Normalement j’écris des histoires donc je suis habituée à avoir un début, un milieu et une fin, mais cette chanson est plus pour moi l’explication d’un sentiment. Ce n’est pas à propos de quelque chose de spécifique, c’est juste à propos de cette émotion que tu ressens lorsque tu es dans une relation amoureuse et que tout commence à demander trop d’efforts, ou que quelque chose change dans la relation et que tu n’arrives pas à comprendre ce qui va mal. J’espère que beaucoup de gens pourront se reconnaître dans ce morceau car il n’est pas trop explicite. C’est me mettre dans une position plus vulnérable et émotionnelle. Je suis en général un peu plus agressive et énervée, mais avec cette chanson je laisse les gens entrevoir cette facette de moi.

Est-ce que ce single sera bientôt suivi d’un album ?

Ça sera annoncé à peu près en même temps que la tournée ! Personnellement, j’ai l’impression que cela prend une éternité d’un single à l’autre mais plein de choses sont sur le point d’arriver !

Tu as fait pas mal de collaborations, avec Clean Bandit entre autres, est-ce qu’il y en aura d’autres sur ton album ?

Pour être honnête, quand j’ai commencé à réfléchir à cet album je ne voulais pas qu’il y ait de collaboration dessus parce que je pense que pour un premier album – bien sûr j’ai prévu de faire plein d’albums – mais pour le premier, je voulais juste que ça soit seulement moi pour que les gens comprennent qui je suis. Maintenant il y a certaines chansons sur lesquelles j’adorerais faire participer certaines personnes… donc si ça doit arriver ça sera plus tard, proche de la date de la sortie. Pour le moment c’est juste moi !

J’ai lu quelque part que tu avais écrit des chansons à Los Angeles et que l’endroit influençait beaucoup sur ta façon d’écrire, peux-tu nous dire en quoi ?

Ça dépend aussi beaucoup du producteur, évidemment chacun a un style différent et je ne produis pas. Je suis présente et j’ai un rôle à jouer mais je ne touche pas à cette partie. Je pense que la météo a une grande importance sur le processus d’écriture, elle influe beaucoup, même sur mon humeur. Si tu y réfléchis, quand tu te réveilles le matin et que le soleil brille, tu te sens bien et c’était comme ça à LA. J’ai écris différentes choses et j’avais des attitudes différentes face à elles. Si j’avais été quelque part où il aurait plu j’aurais probablement écrit les mêmes chansons mais avec un ressentit différent. Donc pour moi, c’est plus le temps qu’il fait qui impact sur ma création.

Mais si tu devais choisir un endroit n’importe où sur la planète pour te poser et écrire une chanson ?

Je ne sais pas, c’est une question difficile parce que je ne pense pas avoir un endroit où je vais spécialement pour écrire. Ça arrive juste et c’est ça que j’aime, c’est que ça peut arriver indépendamment du lieu !

Donc ça pourrait être à Paris ?

Oui définitivement !

Est-ce que ça t’inspire ? Tu as pu visiter un peu ?

J’aime tellement Paris, je suis venue pour des vacances, pour écrire et j’ai adoré à chaque fois. Juste l’atmosphère et pouvoir regarder tous ces lieux magnifiques, il y a toujours un endroit pour trouver l’inspiration. Je peux tout à fait écrire ici.

Tu as dit que tu essayais d’apprendre les langues des pays dans lesquels tu allais, du coup qu’est-ce que tu pourrais dire à tes fans en France ?

Haha, j’adore Paris ? J’ai beaucoup de fans français qui me suivent sur Twitter et je suis constamment en train de lire leurs messages. Je trouve que c’est vraiment spécial d’avoir ce genre de connexion et de relation avec eux. Je veux qu’ils se sentent comme si on était amis, pas comme si j’étais supérieur à eux ou quoi que ce soit de ce genre. Donc ouais : merci à aux français, à mes fans français pour toujours me soutenir et m’envoyer de gentils tweets !

Concerts liés à cet article
 
Anne-Marie à Paris - 3 avril 2018
Disponible
Ed Sheeran à Werchter - 1 juillet 2018
 
Ed Sheeran à Saint-Denis - 6 juillet 2018
 
Ed Sheeran à Saint-Denis - 7 juillet 2018
 
Ed Sheeran à Zurich - 3 août 2018
Disponible
Ed Sheeran à Zurich - 4 août 2018
No Comments

Post A Comment