Amber Run investit la Maroquinerie

Pour Joe Keogh, leader du groupe Amber Run, jouer à Paris n’était “qu’un rêve lointain.” L’année qui vient de s’écouler lui aura permis de réaliser ce rêve non pas une mais deux fois !

Après un premier passage éclair au festival Rock en Seine en aout dernier, où le groupe n’avait pu guerre sortir du lot, encore moins choisir son propre set, la quasi-totalité du groupe de Nottingham investissait jeudi dernier la scène de la Maroquinerie pour présenter son deuxième effort, devant une salle à moitié comble, certes, mais très enthousiaste.

Pour une fois, il ne fait pas trop chaud dans la salle, l’ambiance se prête donc à la détente et au plaisir. Les fans connaissent déjà les paroles des chansons du nouvel album par coeur, et reprennent celles-ci dès que le chanteur leur en laisse l’occasion.

Au programme, les titres les plus transcendants de For a Moment I Was Lost, quelques anecdotes échangées et des morceaux plus anciens, qui ont permis à Amber Run de se faire connaître. Le groupe enchaine d’abord les magnifiques Insomniac et Strange, après avoir ouvert le feu sur Pilot.

Grâce à une setlist savamment bâtie, Joe alterne titres doux et plus rock, ce qui lui permet de se déchainer sur des riffs de guitare sonores (le son est très fort, seul bémol de la soirée) et de secouer énergiquement ses cheveux en poussant sur sa voix. Sur 5AM, les lumières des téléphones illuminent brièvement la salle, lui donnant un air fantomatique et léger, émouvant. Autre temps fort de la soirée, lorsque le groupe nous fait chanter I Found a capella, avant d’entonner la chanson eux-mêmes.

Parmi les autres perles présentées dans cette petite salle mythique et intimiste, parfaite pour un premier concert solo d’Amber Run, on aura eu le plaisir d’entendre Dark Bloom, Island, Haze (en acoustique), Watserlands, mais aussi les meilleurs morceaux de leur premier opus.

Le public, serré au premier rang, ressortira de la salle des étoiles pleins les yeux et les oreilles probablement un peu bouchées.

x

No Comments

Post A Comment