Gengahr ravit son public parisien à l’Olympic Café

Gengahr étaient de retour à Paris ce dimanche pour présenter leur prochain album Where Wildness Grows, bien qu’ils n’aient pas oublié de jouer également leurs anciens titres. Retour sur une soirée bien sympathique.

Gengahr, c’est ce groupe qui fait du bien. Avec leurs mélodies légères et accrocheuses, le quatuor avait su capter notre attention sur leur premier album A Dream Outside. On avait donc hâte de découvrir quelques morceaux de son successeur, d’autant plus que les deux singles dévoilés, Mallory et Carrion, donnaient un aperçu des plus prometteurs. Nous voilà donc devant la scène de l’Olympic Café, qui peine un peu à se remplir, il faut bien l’avouer.

Quelques heures avant le début du concert, nous sommes prévenus que la première partie, Des Roses, ne peut assurer son set à cause d’un problème de santé. Pas de tour de chauffe pour le public donc, qui voit Gengahr arriver sur scène sur les coups de 21h, le quatuor démarrant gentiment par Heroine. Au cours du set, Gengahr alterne nouveautés et anciens morceaux, les deux albums se fondant très bien l’un avec l’autre; si vous aviez peur que les chansons perdent leur charme sur ce deuxième album, pas de panique : la suite s’annonce parfaitement dans la lignée du son de Gengahr.

I’ll Be Waiting est notre première découverte, et elle reprend bien les deux aspects principaux du groupe, à savoir un son à la fois accrocheur et rêveur. Before Sunrise met la barre encore plus haut, avec clairement le meilleur riff de la soirée, léger, rapide et joyeux, qui associé à une ligne de basse bien dansante donne un cocktail parfaitement réussi. Enfin, c’est aussi une nouveauté qui permet à Gengahr de frapper le plus fort, avec un titre plus rock que les autres, Burning Air.

Entre ces nouveautés, les derniers singles dévoilés ainsi que les classiques Bathed In Light ou Fill My Gums With Blood sont là pour fédérer un public ravi d’assister à ce concert plutôt intimiste. La voix de Felix Bushe est aussi agréable en live que sur les versions studios, et c’est vrai que ce timbre aigu est incontestablement l’un des points forts du groupe. Si les lads sont encore un peu timides, cela ne fait qu’ajouter à leur capital sympathie, et ne gâche en rien le concert.

Ce soir, les quatre garçons nous ont donc démontré que des points forts, ils en ont un certain nombre; et il est clair que l’on en découvrira d’autres sur Where Wildness Grows, que l’on attend désormais avec une impatience grandissante.

 

Setlist :

Heroine
Mallory
I’ll Be Waiting
Bathed In Light
Embers
Before Sunrise
Pull Over
Fill My Gums With Blood
Burning Air
Where Wildness Grows
Carrion

——————

She’s A Witch

 

Pour voir nos photos, c’est ici.

Concerts Gengahr
 
Gengahr à Paris - 2 avril 2018
No Comments

Post A Comment