Starsailor au Pan Piper, le 02 nov 2017

Starsailor renait de ses cendres au Pan Piper

Qui ne se souvient pas de l’entêtant “Four to the Floor“, tube de Starsailor qui passait alors en boucle à la radio, à la télévision… C’était en 2004. Depuis, le groupe s’est fait discret, et c’est donc en toute humilité et en petit comité que les musiciens ont investit la scène du Pan Piper, devant une salle tout de même bien remplie. Le set démarre avec Listen to your Heart, très bon single du nouvel album du groupe, All This Life, sorti plus tôt cette année. La fête continue avec trois titres du premier album, Alcoholic et Poor Misguided Fool, avant de se calmer un peu avec Lullaby. Ce soir, la nostalgie est clairement au rendez-vous.

Le chanteur semble clairement content d’être de retour sous les feux des projecteurs, entourés de ses amis musiciens et de ses fans, des fans dont il reconnait d’ailleurs les visages, puisque ceux-ci semblent les suivre depuis un bon bout de temps. “Here is a another new song from the album, clame-t-il, in case you need more convincing to buy it. Force est d’admettre qu’à part le titre éponyme, le nouvel opus de Starsailor semble plutôt bon.

Starsailor au Pan Piper, le 02 nov 2017

 

Le groupe joue donc Blood, avant de poursuivre avec Fever, un autre classique, et une cover bien menée d’Angel Dream, de Tom Petty. Celle-ci est d’ailleurs très applaudie. “This one is a bit of a heartbreaker“, nous prévient James Walsh, avant d’entonner Way to Fall. Le public applaudit en rythme sur Tie Up My Hands, sur lequel le groupe nous offre un beau solo de guitare, malgré des basses un tantinet agressives.

We need you for this one” nous annonce Walsh, avant de nous offrir un autre titre du nouvel album, Best Of Me. Les fans se font évidement un plaisir de jouer les solistes et se remettent bien vite à applaudir en rythme. Au fond de la salle, les allées et venues entre le bar et la fosse sont continues, les esprits s’échauffent, et la foule termine le titre a capella. Malgré un incident de guitare mineur, Starsailor continue de nous enchanter avec un medley Tell Me It’s Not Over/Kids (de MGMT) que bien des personnes, à ma surprise, mettent du temps à reconnaître. Cette version rock de la chanson me plait beaucoup.

Vient ensuite le titre que tout le monde attendait, Four to the Floor, sur lequel le groupe alterne les versions, ne laissant aucun répit à une fosse échauffée. Le titre nous propulse directement au collège et c’est fort agréable. Avant le rappel, Starsailor nous joue Silence is Easy, morceau éponyme de leur deuxième album. Le set se termine sur FIA et un nouveau medley Good Souls/Praise You, un peu moins dansant que la version de Kasabian il faut bien l’avouer. Difficile à la sortie de revenir en 2017, mais dans tous les cas, ce concert aura été une bonne surprise.

x

No Comments

Post A Comment