La Découverte du Dimanche : Blushes

Pour ce dimanche, direction la scène indie rock à la rencontre de ce quatuor prénommé Blushes. Un groupe qui n’a pas à rougir de son futur statut…

 

Il y a dix ans déboulait sur la scène indie un groupe nommé Foals. On ne le savait pas encore, mais cette bande emmenée par le petit et non moins énergique Yannis Philippakis allait devenir l’un des patrons de la scène indie rock. Et on se demande s’il n’en serait pas de même pour Blushes. A la différence de leurs pairs, ils sont quatre, nous viennent d’Aylesbury, une sympathique bourgade située à quelques kilomètres de Londres.

Leur marque de fabrique, c’est l’habile mariage entre deux voix, celle de Bradley Ayres qu’on retrouve également à la guitare, et celle de Tiffany Evans qui évolue aux synthés. Jacob Price (percus) et Sonny Ford (guitare) complètent ce beau tableau. Fort d’un petit EP intitulé Private Viewing, Blushes y étale déjà tout le potentiel prêt à faire d’eux les nouveaux enfants chéris de la si richissime scène indie rock britannique.

 

 

Et pour s’en convaincre, il suffit d’écouter To The Bone, une petite bombe dont la guitare rappelle évidemment Foals, mais dont la rythmique à la fois funky-soul et rock fait sensation. De ce hit en puissance, on peut passer à Blame It On The Weather, une longue partition de 7 minutes qui explore les influences psychédéliques du groupe, le tout avec une maîtrise à couper le souffle. Quant aux vibes plus rock, elle se se retrouve dans Hypnotise et son riff diaboliquement dansant.

Blushes peut se faire magnifiquement lancinant et enivrant sur Skin ou Voices, mais aussi rock et remuant sur Medusa, un des premiers titres qu’ils ont sorti après leur formation en 2016. Formation encore toute jeune mais bourrée de promesses, Blushes est assurément un pari fiable pour l’avenir et un coup de cœur en puissance pour les amoureux d’indie rock.

 

 

Pour en savoir plus : Site officiel / Facebook / Twitter / Bandcamp

 

No Comments

Post A Comment