Sundara Karma et Blaenavon, alliance euphorique au Point Éphémère

Et voilà, ça y est, Sundara Karma ont enfin fait leur premier headline show parisien ! Pour l’occasion, c’était le très bon trio Blaenavon qui assuraient la première partie. Récit d’une soirée franchement réussie.

Il y a du monde ce soir au Point Éphémère. Tellement que l’on est forcé de faire la queue sous la pluie dehors. Une fois à l’intérieur, on se rend compte qu’effectivement, pas mal de jeunes gens sont venus écouter les deux groupes d’indie-rock-pop; la salle sera d’ailleurs presque entièrement remplie quand les concerts commencent.

C’est dont Blaenavon qui ouvre la soirée. Démarrant fort avec un Take Care repris en choeur, le trio va en fait délivrer un set sans faute composé d’une petite dizaine de chansons. Le public est très réceptif, danse et chante sur chaque chanson, créant une ambiance idéale pour le groupe qui ne cache pas sa joie de finir la tournée sur ces notes très positives. Un petit couac survient pendant la deuxième chanson, Let’s Pray, puisque à un moment la guitare de Ben Gregory, le chanteur, n’émet plus aucun son. Lui ne se laisse pas démonter et continue de chanter en essayant de régler le problème, et c’est le bassiste Frank Wright qui sauve la chanson en trouvant la solution : on entend à nouveau la mélodie de la guitare, et c’est de nouveau parfait.

En plus des chansons issues de That’s Your Lot, Blaenavon joue la très pop The Monte Carlo Kid, qui vient elle de leur EP paru l’été dernier. Elle s’intègre parfaitement à la setlist, même si les sommets de partage entre le groupe et le public surviennent plutôt sur Orthodox Man, Prague ’99 ou la fin de I Will Be The World, pendant laquelle le groupe se lâche complètement, Ben faisant tournoyer sa guitare dans un trop-plein euphorique, et le public n’hésitant pas à se remuer comme jamais.

Clairement, Blaenavon ont dont été accueilli comme des rois mercredi soir, et si le public était présent pour Sundara Karma, il l’était également pour eux.

———

Une petite demi-heure plus tard, c’est donc Sundara Karma qui débarque sur scène. Bracelet assorti à la guitare verte scintillante et fard à paupière assorti au collier, le chanteur Oscar Pollock a un look remarquable. Si sa voix est au départ étouffée par les guitares, ce problème sera résolu au bout de quelques chansons. Le public est bouillant, et les premiers rangs continuent de s’époumoner sur les chansons du groupe, comme ils le faisaient sur celles de Blaenavon un peu avant.

Le groupe se révèle vraiment bon en live, et l’on en ressent plus le potentiel dès lors que la voix de Oscar est plus audible. En vrai frontman, et dès Cold Heaven, première chanson un peu plus douce du set, son côté showman ressort un peu plus et il n’hésite pas à chanter en prenant des poses tandis que le public a les yeux rivés sur lui. Il n’hésite pas non plus à prendre un bain de foule pendant Flame. Vers le milieu de set, on a droit au très beau Another Word For Beautiful, qui a en fait été demandé au préalable par un groupe de fans qui les ont suivi sur cette tournée européenne; merci à eux, car ce fut bien l’un des moments forts du concert.

Pour le reste, Sundara Karma a enchaîné des morceaux à fort potentiel dansant, et le public était vraiment là pour en profiter : l’énergie allait dans les deux sens ce soir, et cet échange était vraiment la clef du succès de la soirée. Même Ben de Blaenavon s’est pris au jeu, se glissant au milieu du public pendant She Said (et n’en repartant pas) pour aller danser et pogoter avec tout le monde, célébrant ainsi comme il se devait le dernier concert de l’année de ces deux groupes.

Ce fut donc un vrai succès que cette soirée UK au Point Éphémère, tant en terme de musique que d’ambiance; et on est bien content d’avoir pu en profiter.

 

Setlist de Blaenavon :

Take Care
Let’s Pray
My Bark Is Your Bite
The Monte Carlo Kid
Orthodox Man
Lonely Side
Alice Come Home
I Will Be The World
Prague ‘99

Setlist de Sundara Karma :

A Young Understanding
Loveblood
Cold Heaven
Be Nobody
Flame
Lakhey
Olympia
Diamond Cutter
Another Word For Beautiful
Never Too Much
She Said
Deep Relief
The Night
Indigo Puff
Happy Family
Explore

No Comments

Post A Comment