Le Top Rédac 2017: une belle année musicale résumée par nos rédacteurs

Afin de bien débuter cette nouvelle année, on se devait de parfaitement clôturer la dernière en revenant sur ces douze derniers mois qui nous ont réservé un nombre remarquable de petits bijoux made-in-UK! Ainsi, l’équipe de Sound of Britain vous propose de découvrir les trois artistes britanniques qui les ont le plus marqué, leur révélation UK ainsi que l’artiste ou groupe international de l’année. Un joli résumé éclectique qui vous permettra de retrouver potentiellement quelques coups de coeurs partagés ainsi que de dénicher de nouvelles pépites ! Bonne lecture. 

 

Chris

Blaenavon

Avec leur premier opus That’s Your Lot, le groupe a prouvé que son indie pop à la richesse infinie s’écoutait en long, en large et en travers. Le single My Bark Is Your Bite est le parfait exemple d’une combinaison qui fait mouche. Un futur grand.

Liam Gallagher

Même si son album ne serait pas dans mon top 10, force est de reconnaître qu’en étant bien entouré, l’ex-Oasis a prouvé qu’on pouvait compter sur lui, avec des compositions séduisantes et un son britpop qui fait du bien.

Royal Blood & London Grammar

Je les mets ensemble car pour moi, ils ont suivi la même trajectoire cette année. Ils ont tous deux sorti un deuxième album en 2017, et confirmé sur scène qu’on tenait bien là deux géants dans deux registres différents.

Révélation: The Amazons

Incontestablement le groupe rock de l’année. Blindés de titres, sorte d’hymnes à stades destinés à être repris à tue-tête par leurs fans, ces Anglais ont offert l’un des albums les plus efficaces de l’année, sans renouveler spécifiquement le genre.

Artiste international: Portugal. The Man

Drôle de trajectoire que celle de ce groupe américain qui a publié pas moins de 7 albums avant de sortir un tube planétaire, Feel It Still. Mais ce morceau est devenu le plus gros succès rock de ces 5 dernières années, et ça confirme le talent de cette formation.

 

 

Mathieu

Tom Grennan

Présenté l’an dernier comme Découverte du Dimanche, j’étais tombé sous le charme du prodigieux british dès les premières notes de son incontournable Something In The Water. Trois EP plus tard, il a définitivement trouvé sa place sur la scène musicale anglais mais pas que! A quelques semaines de la sortie de son premier album, on se languit d’avance de le découvrir!

SOHN

Etant un fan de la première heure – pour ne pas dire groupie… – j’attendais ce nouvel album depuis de nombreux mois! Paru en janvier dernier, Rennen est sans aucun doute l’opus électro à s’écouter en boucle cette année!

Talos

Ok Talos est irlandais… Mais on a prit le parti d’étendre les frontières du Royaume-Uni pour aller dénicher ce petit artiste talentueux et diablement envoûtant qu’est Eoin French. Cette année, il nous a dévoilé son splendide Wild Alee au printemps dernier rempli de pépites organiques et oniriques!

Révélation: IAMDDB

Direction Manchester pour cette révélation de l’année! Avec un style musical en perpétuel développement, IAMDDB nous a offert trois EP en l’espace de 9 mois. Trois EP aussi différents que grandioses! Allant de la soul au rap, voire à la trap sur son excellent Hoodrich, Vol. 3, la jeune mancunienne risque d’exploser dans les mois à venir! On tient la pari!?

Artiste international: Oscar and the Wolf

A travers un univers onirique et sensuel, le belge nous avait présenté un somptueux premier album Entity en 2014Présent en juillet dernier pour la première édition du Lollapalooza Paris et révélant un second opus courant septembre, Oscar and the Wolf nous a offert un des plus beaux albums de l’année avec des titres dansants et touchants à l’image de Fever.

 

 

Samuel

King Krule

Chargé de son nouvel album The OOZ, voilà un retour sans précédent pour King Krule. Un opus dense et profond, qui me possédera encore une ou deux décennies. Au moins.

alt-J

Avec RELAXER, le groupe a su, une nouvelle fois, se réinventer sans pour autant atteindre ses limites. Ce troisième album minimaliste donne à alt-J la force nécessaire pour revenir encore plus fort. Sur scène, la formation adepte des salles moyennes se dépasse et en vient même à s’installer très bientôt à l’AccorHotels Arena.

Pixx

Plus qu’une révélation, une confirmation. En un album, la musicienne a déjà posé les bases de sa musique. La déesse de la pop anglaise à un nom.

Révélation: Idles

Brut et sans concession, probablement le cris du coeur le plus puissant de l’année.

Artiste international: Father John Misty

En dépassant toutes les espérances avec son troisième album Pure Comedy, le grand Josh Tillman demeure, à ce jour, le poète folk de ses dernières années.

 

 

Yoann

London Grammar

Je rêve encore de la voix d’Hannah Reid retentissant au Zénith de Lille il y a quelques semaines. Véritable confirmation de tout leur talent avec Truth Is A Beautiful Thing, le groupe est pour moi l’un des groupes incontournables de 2017.

The Amazons

Certes les types n’ont rien inventé, et un rock que beaucoup peuvent faire, un rock de stade à la Catfish and the Bottlemen. N’en reste pas moins que leur premier album éponyme est une bombe qui ne demande qu’à exploser en live, et ça, ça fait énormément de bien.

Royal Blood

Ils étaient passés il y a 3 ans au Grand Mix, je les ai loupé, et j’en pleure encore. Ils sont revenus cette année, avec un album à leur image, comme je l’attendais, sans surprise ni déception.il ne m’en fallait pas plus, j’adhère.

Révélation: Blaenavon

Un premier album, et une première claque par ces 3 p’tits gars plus que prometteur. J’ai plus que hâte de voir la suite, et plus que hâte de les voir en live.

Artiste international: Mighty Oaks

Petite formation aux membres de nationalités différentes (dont un British, pour ne pas changer), mais basé à Londres, le groupe à confirmer en février avec Dreamers, leur second album, une évidence à mes yeux : Mighty Oaks est un groupe folk simple, humble, et envoutant, aussi bien en studio qu’en live.

 

 

Jeanne

Royal Blood

Leur deuxième album (et son succès) confirme que ce puissant duo a tout pour réussir et s’imposer parmi les grands de la scène actuelle. Sans surprendre ni décevoir, les deux musiciens ont répondu avec brio aux attentes placées en eux après leur excellent premier album.

Declan McKenna

C’est presque une évidence que Declan McKenna figure dans cette liste tant 2017 aura été une année parfaitement maîtrisée de A à Z pour lui : un premier album splendide, des concerts réussis, le tout couronné par le prix BBC Music Introducing au mois de décembre. Peut-on vraiment espérer mieux ?

Liam Gallagher

Difficile de passer à côté de Liam Gallagher en 2017. Nous gratifiant de singles déjà acclamés, et avec As You Were, Liam défend le rock coûte que coûte et on en attendait pas moins de lui.

Révélation: Willie J Healey

Découvert par hasard en regardant avec attention l’affiche d’un festival britannique où j’avais prévu d’aller, Willie J Healey m’a bluffé en quelques écoutes. Quelques semaines plus tard, il sort son premier album, un résumé précis et réussi de son talent de songwriter.

Artiste international: Warhaus

Avec son deuxième album éponyme dans la continuité du premier, l’envoûtant Marteen Devoldere nous livre encore une fois un magnifique album. Ajoutez à cela un réel talent pour le live et des titres qui y prennent toute leur puissance et ce combo parfait entre studio et live fait que Warhaus est évidemment pour moi l’artiste international de l’année.

 

 

Melvil

King Krule

Archie Marshall revient sous le nom de King Krule pour balancer The OOZ, une seconde galette désarçonnante, folle, déprimante, barrée, délicieuse, constamment inventive, loin du commun des mortels. Le grand disque de 2017.

Arcane Roots

Qu’on l’a attendu ce second album du trio Arcane Roots; et force est de constater que Melancholia Hymns est à la hauteur des attentes, redéfinissant les contours du rock alternatif actuel. Incontournable, tout simplement.

Pumarosa

La musique de Pumarosa est une terre texturée d’expérimentations et de splendeur, révélant un champ des possibles absolument hallucinant. A écouter de toute urgence.

Révélation: Bad Breeding

La claque 2017 sortie de nul part. Avec un album ne dépassant pas les 25 minutes, la formation Bad Breeding a sorti l’opus le plus frondeur et irrévérencieux de l’année, tout en rage et destruction. Vous n’en sortirez pas indemnes.

Artiste international: BROCKHAMTON

Le groupe ultime de 2017. Se définissant comme le meilleur boys-band depuis One Direction(!), le collectif basé en Californie a écrasé la concurrence avec la sortie de la trilogie(!) SATURATION. Forgerons d’un hip-hop énervé et plein de grâce, les membres de BROCKHAMPTON ont marqués l’année au fer rouge et inscrivent leur nom en lettres d’or dans les annales de la musique made in 2k17, voire de la musique tout court. A quand un passage en France?

 

Adélaïde

Liam Gallagher 

L’un des albums les plus réussis de cette année fut le premier brûlot de Liam Gallagher! As You Were ou la preuve que le charismatique frontman s’en sort brillamment en solo et n’a rien perdu de la hargne qu’on lui connaît. Le tout en assénant toujours ce même rock 60s frontal et irrésistiblement accrocheur.

Kasabian

2017 a été marquée par le retour des lascars de Leicester qui ont donné une suite à leur oubliable 48 :13 avec un For Crying Out Loud survolté. Si l’album peut paraître en dents de scie par moments, Kasabian n’a rien perdu de sa superbe sur scène, comme peuvent en témoigner ceux qui ont pu les voir en live au Zénith de Paris cette année !

Temples

Parce que le psychédélisme en 2017, qui plus est fort bien composé, ça fait du bien! Leur second album Volcano confirme que le quatuor chevelu n’a pas fini de nous faire rêver. Vintage mais jamais ringard, pailletés mais jamais criards.

Révélation: Findlay

Après une salve d’EP prometteurs, la Mancunienne nous a enfin fait part de son premier effort et on peut aisément dire qu’elle en a sous le pied. Symbiose de mélodies pop indé et de ballades vénéneuses défendues sur scène avec une énergie et un magnétisme fous!

Artiste international: Queens of The Stone Age

Leur album Villains est l’un, si ce n’est le, plus ambitieux de leur carrière sur lequel on peut entendre des compositions diablement bien ficelées et demeure indéniablement l’un des meilleurs de 2017 sur le plan international. La grande classe.

 

 

Emma

INHEAVEN

Après avoir sorti un bon nombre de singles, parfois rêveurs parfois rageurs, INHEAVEN a conclu l’été 2017 par un premier album maîtrisé tout du long, et qui n’augure que des bonnes choses pour la suite.

Blaenavon

Un trio vraiment au top, que ce soit en jouant leur indie-rock-pop mélodique et prenante, ou en reprenant  du Harry Styles. Reste à attendre le deuxième album pour voir quelle sera la suite.

Declan McKenna

Que dire de Declan McKenna qui n’ai pas déjà été dit? Un album pop vraiment réussi et une présence scénique qui fait plaisir à voir, cette année a été un vrai succès pour le jeune chanteur.

Révélation: Pumarosa

Un premier album maîtrisé, avec une voix impérieuse qui vient se poser sur une instrumentation parfaitement à la hauteur pour délivrer des morceaux saisissants: Pumarosa est une vraie bonne découverte.

Artiste internationale: Alexandra Savior

Ambiance mystérieuse, dangereuse, hollywoodienne et angélique, Alexandra Savior, c’est tout ça à la fois. Avec une production de rêve – James Ford et Alex Turner, rien que ça – la chanteuse a un écrin parfait pour poser sa voix et révéler sa personnalité: jetez-vous sur son album (si ce n’est déjà fait), vous ne le regretterez pas.

 

 

Hugo

Liam Gallagher

Liam Gallagher en solo, on l’attendait depuis longtemps. Après le split de Beady Eye, Liam revient avec un premier album de grande facture. Parfois comparé à Rubber Soul des Beatles, l’album du cadet des frères Gallagher est une véritable réussite.

Otherkin

En sortant eux aussi leur premier album, le quatuor de Dublin a lancé une bombe rock impressionnante. Leurs lives survitaminés ont aussi permis au groupe de se forger une belle réputation. On leur promet un sublime avenir.

Black Honey

C’est l’heure de l’envol pour ce groupe que l’on suit depuis plusieurs années. Ils nous ont fait le magnifique cadeau de jouer pour l’anniversaire des 5 ans de SOB juste avant leur tournée avec Royal Blood (un des groupes de l’année à n’en pas douter). Probablement un des meilleurs rock indé qu’on peut écouter en ce moment.

Révélation de l’année: Himalayas

On les a découvert il y a peu, mais quelle claque. Le clone d’Alex Turner est apparu avec des riffs surpuissants. Le rock n’est clairement pas mort (Sorry Kasabian mais ce n’est pas grâce à vous malgré votre superbe Zénith de Paris) et Himalayas en est la preuve la plus saisissante en cette fin d’année

Artiste international: Moderat

C’est une sorte d’hommage à ce groupe qui a tout simplement bouleversé mon année. L’alliance de Modeselektor et d’Apparat a proposé en un peu moins de 10 ans une musique quasi révolutionnaire. Leur séparation m’a touché, après des shows à We Love Green et aux Eurockennes magnifiques. Merci à eux.

 

Concerts liés à cet article
 
Idles à Paris - 20 avril 2018
 
Sohn à Lausanne - 2 mai 2018
Attente billetterie
King Krule à Paris - 3 juin 2018
 
Alt-J à Carcassonne - 17 juillet 2018
1Comment
  • Brass
    Posted at 14:01h, 09 janvier Répondre

    Bonjour,
    Merci du partage de vos coups de coeur!
    Mon top 3 à moi:
    1) DEAF HAVANA
    2) THE AMAZONS
    3) NOTHING BUT THIEVES

Post A Comment