Le rock onirique d’ISLAND transporte le Supersonic

Les anglais de ISLAND étaient de retour dans la capitale pour la tournée qui suit la sortie de leur premier album Feels Like Air. Récit d’une soirée géniale au Supersonic.

ISLAND, c’est une histoire qui a commencé il y a un an. Prévus en première partie de Palace à la Boule Noire, le quatuor londonien avait transporté le public dans leur univers. Quelques mois après avoir envoûté le Pop Up du Label pour leur tournée automnale, ils étaient donc de retour à Paris ce soir au Supersonic pour la tournée de leur premier album Feels Like Air, sorti en avril dernier. Les anglais ont confirmé tout leur talent, en livrant une superbe performance qui a subjugué toute la salle.

Club Bernard et Aïtone ont ouvert la soirée pop-rock du Supersonic avec deux sets dynamiques mais manquants parfois d’assurance. Deux prestations agréables, mais LE groupe de la soirée est attendu pour la suite. Vers 22h30, ISLAND a tranquillement pris place sur scène. James (basse) et Jack (guitare) sont déjà dans l’ambiance, esquissant les premières notes de Fluorescent Adolescent des Arctic Monkeys qui passe sur la playlist d’attente. Nous sommes fin prêts pour la suite !

ISLAND Supersonic 270418

Ride et Try, deux titres du nouvel album Feels Like Air, ouvre le concert. En quelques notes et deux lignes du premier couplet, le public est transporté dans une atmosphère onirique et légère. Grâce à ses lignes de guitares aériennes et à la voix assurée de Rollo Doherty, la pop-rock unique d’ISLAND est rêveuse et envoûtante.

Pourtant, très vite, les influences du rock anglais se révèlent. Toby Richards (batterie) dégage une énergie et une envie folle qui fait se déhancher le public et crépiter la sono. Les outros rock jouées en live des chansons A Place you Like, Horizon et All You Ever Needed was Love sont beaucoup plus saturées et imprégnées du rock garage des années 90 que leur version studio ne pourraient le laisser présager. La complicité entre le batteur et le bassiste James Wolfe est évidente au moment des solos de batterie et de basse, tout comme la joie du groupe entier d’être présent sur scène. Forcément, les sourires sont transmis sur tous les visages de l’assistance.

ISLAND Supersonic 270418

La fin du concert fait monter l’atmosphère d’un cran intensité lorsque les londoniens entament le titre éponyme de leur premier album, suivi du single The Day I Die. L’interprétation rock fait danser le public, rassemblé devant la petite scène. Le groupe prend visiblement autant de plaisir à jouer des titres rocks que leurs ballades aériennes.

ISLAND Supersonic 270418

C’est donc dans cette ambiance décomplexée et joyeuse que le concert s’est refermé. Le chanteur Rollo Doherty en a profité pour lancer une invitation très anglaise: « We’re going straight from the stage to the bar, so come and say Hi ! ».

ISLAND a donc déroulé pendant plus d’une heure un concert génial. L’atmosphère de leur performance est bien maîtrisée grâce à un set équilibré et très varié, mélangeant titres récents et ceux de leurs deux premiers EP. Leur tournée européenne est bien avancée, ils devraient bientôt repartir jouer en Grande-Bretagne pour quelques festivals cet été.

Petit conseil pour leur prochaine date, placez-vous près de la scène pour profiter de l’ambiance intimiste qu’offre ce genre de concert mais ne restez pas dans la trajectoire du batteur, qui aime bien balancer ses baguettes à son manager depuis la scène.

Setlist d’ISLAND @ Supersonic (27/04/18)

Ride

Try

Dreaming of

I’ve been searching

Come with me

A place you like

Horizon

All You Ever Needed was Love

Feels like air

Stargazer

The Day I Die

Spotless Mind 

Les photos de la soirée sont à découvrir ici !

 

No Comments

Post A Comment