Lollapalooza Paris 2017 : Skepta, bête de scène sous beats tapageurs

Le roi de la grime a fait trembler le Lollapalooza parisien et imposé son flow acéré.

 

Il n’y avait que Lollapalooza pour faire ce pari. Celui de faire venir sur une grande scène française le rappeur le plus en vogue de la Grande-Bretagne. Devenu une véritable star outre-Manche, Skepta est en revanche un sombre inconnu au pays des frogs. Personne, hormis les initiés, ne sait que Joseph Adenuga est la figure de proue de la grime, un sous-genre du rap dont il écrit encore les grandes heures. A tel point que la critique l’avait consacré l’an dernier en lui offrant le Mercury Prize du meilleur album britannique pour son quatrième opus, Konnichiwa.

C’est par ce même morceau qu’il a débuté son set, haranguant ses fans – pour bon nombre, des Britanniques bien évidemment – tout en débitant un flow impressionnant, le tout saturé de beats explosifs et tapageurs. Ne te méprends pas : se payer 1h de Skepta sans bouchons auditifs, c’est comme si tes tympans se grimaient en poilu sortant de sa tranchée à Verdun (pas sûr d’arriver au bout vivant).

Facile et efficace, Skepta aura en tout cas offert un sacré show, empilant ses compositions, de Numbers au récent Hypocrisy en passant par Shutdown. Et confirmer sa stature de bête de scène.

NOS PHOTOS DE SKEPTA AU LOLLAPALOOZA PARIS 2017

No Comments

Post A Comment