Rock en Seine 2017 : Frank Carter, ouverture entre fureur et communion

15h30, vendredi 25 août. C’est à Frank Carter et ses Rattlesnakes, devant un public clairsemé, qu’est revenu la charge de lancer Rock en Seine 2017.

C’était probablement l’horaire le plus casse-gueule. Mais Frank Carter, jamais à court d’énergie, a relevé le défi haut la main. Programmés à 15h30, alors que les premiers festivaliers débarquent à peine, même pas échauffés, Frank Carter et son groupe The Rattlesnakes se sont chargés de mettre tout ce petit monde sur le pied de guerre.

L’Anglais de 33 ans au sourire charmeur s’est très rapidement mis le public dans la poche. Il faut dire qu’à utiliser tous les artifices à son service – le bain de foule sur Lullaby, le plus grand circle pit jamais vu à ReS sur Jackals, le jump massif sur Devil Inside Me – Carter a fini par s’attirer bien plus que la sympathie d’un public auquel il vient se confronter d’emblée en ami. Ce rockeur tatoué qui, jadis, déversait sa rage à grand renfort de décibels chez Gallows, ne met aucune barrière entre lui et son auditoire. Une gueule d’ange au capital sympathie qui, derrière des récentes compositions plus rock alternatif (Wild Flowers) n’en oublie pas ses premiers amours, terminant par ce grand défouloir bourré de ressentiments qu’est I Hate You. Efficace, radical. Un début idéal pour une édition 2017 lancée sur les chapeaux de roue !

 

LES PHOTOS DU CONCERT DE FRANK CARTER & THE RATTLESNAKES

 

 

Setlist : 

Wild Flowers
Lullaby
Vampires
Jackals
God Is My Friend
Paradise
Snake Eyes
Devil Inside Me
I Hate You
Concerts Frank Carter & The Rattlesnakes
Attente billetterie
Frank Carter & The Rattlesnakes à Lille - 12 mars 2018
Attente billetterie
Frank Carter & The Rattlesnakes à Nantes - 14 mars 2018
No Comments

Post A Comment