Eliza and The Bear

LA DÉCOUVERTE DU DIMANCHE : ELIZA AND THE BEAR

Pas d’Eliza en vue, ni même d’ours à l’horizon et pourtant il était temps qu’Eliza and The Bear viennent égayer notre quotidien avec leur mélange indie folk. On le sent, ils sont heureux de jouer ces morceaux et communiquent leur joie à merveille.

 

Mais qui sont-ils ?

 

Voici Eliza and The Bear. Un groupe londonien qui joue depuis maintenant 6 ans. C’est entre amis, sans vouloir devenir un véritable groupe que les cinq amis commencent à jouer et composer ensemble. Alors oui, nul besoin de se frotter les yeux, Eliza n’est pas présente. Ce nom vient tout droit d’une collection de poèmes d’Eleanor Rees.

Chaque membre du groupe jouait adolescent de la musique. Mais déçus car ils n’ont pas réussi dans ces groupes, chacun choisi de retourner à la vraie vie, de travailler ou reprendre les études. Mais on le sait tous, la musique ne s’abandonne pas, et ils se rendent vite compte que ça leur manque. C’est pourquoi James Kellegher (chant, guitare), Callie Noakes (choeurs, guitare), Martin Dukelow (guitare), Chris Brand (basse) et Paul Kevin Jackson (batterie) se retrouvent une fois par semaine pour jouer ensemble.

Ils jouent pour le plaisir de se retrouver, de partager leur passion et choisissent de publier, pour le fun, leurs premiers morceaux. C’est comme ça qu’on retrouve nottament It Gets Cold dans l’émission Masterchef ou bien lors des Jeux Olympiques de Sochi. Ils finissent par signer chez Capitol Records après avoir fait la première partie de Paramore en tournée au Royaume Uni.

 

Sinon, Eliza and The Bear en musique, ça donne quoi ?

 

Eliza and The Bear pourrait être un petit mélange de Mumford & Sons, the Lumineers ou bien encore Arcade Fire. C’est prometteur.

Leur premier titre Brother’s Boat a d’abord été diffusé numériquement. On y retrouve cette fameuse joie de vivre, avec des trompettes enivrantes. Une belle énergie rock est aussi omniprésente.

Quand à Upon The North, il s’agit du premier single d’Eliza and The Bear sorti en 2013. Il est indéniablement folk. Les choeurs rendent ce morceau magique et entrainant.

Le premier gros succès d’Eliza and The Bear est It Get’s Cold, beau mélange pop. Les choeurs harmonieux ainsi que les guitares frénétiques font de ce morceaux une belle pépite UK. C’est le premier morceau signé avec Capital Records.

Suite à ce premier carton musical, le groupe choisi de sortir leur premier EP Light It Up, en 2014 et un second en 2015, Make It On My Own. Ce dernier morceau est une véritable réussite pop écrite avant leur départ pour Nashville et l’enregistrement de leur premier album.

En 2016 c’est la consécration pour Eliza and The Bear. Ils sortent enfin leur premier album éponyme. Cet album comprend certains de leur succès précédents arrangés mais aussi de belles nouveautés telles que Friends et Upon The North.

En 2017 le groupe remonte sur scène et surtout publie deux nouveaux singles. Higher, publié en juin 2017, annonce un nouvel album à venir mais aussi deux petits concerts intimistes.

Et enfin Hell, le dernier single d’Eliza and The Bear, sorti en octobre 2017, annonce une tournée outre manche pour le mois de mars 2018. Ces deux morceaux aux sonorités, certes moins folk qu’à leur début, sont à la fois funk et rock. C’est certain, ces deux nouvelles sorties font de ce groupe une référence à suivre car ils n’ont pas fini de faire parler d’eux !

 

No Comments

Post A Comment