Keane charme l’Olympia à bout de mélodies

Keane a offert pour son unique date française un spectacle best-of digne d’un groupe confirmé.

 

Keane

 

Elle est loin l’époque des Everybody’s Changing et consorts que le public chante à tue-tête pensant connaître Keane sur le bout de doigts parce que les Frères Scott quoi. Elle est loin l’époque où Keane entonnait des hymnes un poil pessimistes au travers de titres poignants tels que We Might as Well Be Strangers ou A Bad Dream. Pourtant, ses belles heures façon Keane, à savoir tout en mélodies et en émotions, se sont retrouvées, là, sur la scène mythique de l’Olympia où la formation britannique dispensait la seule et unique date française, si on excepte le très bon warm-up du Casino de Paris qui sonnait le retour du groupe sur scène.

 

Keane

 

La scène justement, meilleur argument d’un groupe à qui on reproche de ne pas se renouveler. Il faut dire que leur seule tentative fût vaine. Résultat, Keane est revenu à ses basiques avec Strangeland, un formidable album où le fan lambda retrouvera ce que Keane sait faire de mieux, armé de son fameux piano, recette magique et mélodieuse capable de transporter un public. Cette même audience, parisienne de surcroît le fût ce soir-là. Elle n’a cessé d’enchaîner les standing ovations que le groupe a savouré, non sans émotion. Tom Chaplin n’a su que dire pour se mettre au niveau d’un public visiblement très réceptif, si ce n’est que cette date de concert reste la meilleure jouée par le groupe dans cette longue tournée européenne. 1h50 de show, 23 titres de l’inaugurant You Are Young à la conclusion coverisée d’Under Pressure.

 

Keane

 

Un spectacle rôdé et sans fioritures où Keane a joué ses meilleurs titres dans une setlist qui ne comptait d’ailleurs, que des bons et beaux morceaux. Des pépites du dernière opus comme Silenced by the Night ou Disconnected aux classiques Bedshaped et Somewhere Only We Know. Un set tout en cohérence où Tom Chaplin et son fidèle Tim Rice-Oxley ont su ressortir la fameuse recette magique, cette union savoureuse entre la voix d’un compositeur assurément revenu au top – depuis 2006, il souffrait d’une addiction à l’alcool et à la drogue, et pas seulement parce que c’est rock’n’roll – et la mélodie si typique d’un piano sur des titres comme Sea Fog ou Try Again.

 

Keane

 

Ce serait à s’y méprendre, mais Keane aurait presque joué ce soir un concert best-of que cela ne choquerait personne. Et pourtant, on est encore loin d’avoir un groupe légendaire devant nous. Juste quatre gars, dans le vent comme la tradition le veut, qui font le travail et forcent au respect. Indémodable Keane.

 

Keane

 

Keane Olympia

 

Setlist :

 

You Are Young 


Bend and Break 


The Lovers Are Losing 


Is It Any Wonder? 


Neon River 


The Starting Line 


Nothing in My Way 


Silenced by the Night 


Everybody’s Changing 


We Might as Well Be Strangers 


Day Will Come 


Spiralling 


On the Road 


A Bad Dream 


Try Again 
(Acoustic)

Disconnected 


This Is the Last Time 


Somewhere Only We Know 


Bedshaped 


Encore

Sea Fog 


Sovereign Light Café 


Crystal Ball 


Encore 2

Under Pressure 
(Queen & David Bowie cover)

 

Les vidéos :

 

 

Concerts Keane
Disponible
Keane à Bruxelles - 20 janvier 2020
 
Keane à Paris - 21 janvier 2020
 
Keane à Ramonville-Saint-Agne - 29 janvier 2020
4 Comments
  • Moustique
    Posted at 00:53h, 18 octobre Répondre

    Merci pour ce beau partage ! Ils ont repris Under Pressure <3
    Try again en acoustique comment elle doit trop faire bader 😮
    Encore Merci !

    • Chris
      Posted at 00:58h, 18 octobre Répondre

      Effectivement, Try Again fait partie des beaux moments intimistes et émouvants. Merci pour ton commentaire :))

  • Driss
    Posted at 05:01h, 18 octobre Répondre

    Super concert! Un seul regret: ils n’ont pas joué perfect symetry! 🙁
    Mais je ne vais pas bouder mon plausir juste pour ça car ils ont assurés du début à la fin! La reprise de queen pour conclure était impressionnante! Tom a vraiment une super voix( ce qui manque a un Chris Martin!)

  • Moustique
    Posted at 16:21h, 18 octobre Répondre

    Han la vidéo <3 Merci pour ce petit rajout !
    Driss, En plus Chris Martin chante faux quand c'est pas ses chansons cf les covers de Oasis par exemple 🙂

Post A Comment