British Sea Power – Machineries Of Joy

British Sea Power a sorti son 6ème opus “Machineries Of Joy” le 1er Avril dernier !

British_Sea_Power_-_Machineries_of_Joy_album_cover

Le groupe Britannique British Sea Power fête ses 13 ans d’existence avec un 6ème album “Machineries Of Joy” sorti le 1er Avril. Ce titre d’album, ainsi que ceux de la track-list ont été choisi par rapport aux nouvelles de Ray Bradbury (Fahrenheit 451) recueillies dans un livre éponyme à l’opus. Le groupe  réputé pour ses performances live mais aussi pour le coté lyrique de ses chansons nous montre une fois encore l’étendue de son savoir-faire.

L’écriture de “Machineries Of Joy” a commencé en début d’année 2012. Après six mois d’écriture acharnée, le groupe a confectionné six EP nommés “BSP EPx” x allant de 1 à 6. A partir de là, une fois par mois, le groupe se produisait au Krankenhaus de Brighton en jouant l’EP sorti à ce moment là. Les pochettes des EP représentaient un oiseau ou un animal portant un couvre-chef, le tout dessiné par Yan Scott Wilkinson le leader vocal du groupe. L’album est donc composé de 10 titres retenus parmi les 33 joués durant ces 6 mois. On peut donc penser qu’ils ont été retenus pour le succès opéré en live auprès du public. Voici les pochettes des EP.

British_Sea_Power_BSP_EP_1-6_covers

Dans cet album on retrouve des guitares, des cuivres,  du violon, de la batterie,  du synthétiseur accompagné d’une boite à rythme,énormément de chœurs, mais avec une basse  peu présente. Cependant on distingue deux parties distinctes.

Des mélodies semblables à des  ballades composent l’opus avec les titres suivant : “Machineries Of Joy“, “Hail Holy Queen“, “What You Need The Most“, “Spring Has Sprung“, “Radio Goddard“, “A Light Above Descending“, “When A Warm Wind Blows Through The Grass“. Alternant à ceux-ci nous retrouvons “K Hole“, “Loving Animals“, “Monsters Of Sunderland” dans un rythme beaucoup plus rock et entrainant, évitant ainsi une longueur sur l’écoute de l’album que pourrait produire un enchainement de plusieurs musiques calmes.

La chanson “K Hole” offre une évasion cadencée avec un rythme de batterie soutenu par des guitares électriques vivante, des “houhouhou” répétés dans les refrains dans un grain de voix filtré presque saturé. Dans la même lignée “Loving Animals” signe un refrain mélancolique sur un rythme rock, on peut entendre des bruits animaux  (cochon, chevaux au galop), le violon pourrait faire penser à un chien pleurant à la lune. A la fin de la chanson plusieurs voix se rejoignent formant une cacophonique.

Notons sur le titre “A Light Above Descending” deux guitares électriques, dont une en arpège, pas de basse présente, mais  rythme relevé par une batterie clair,  et un chant appuyé par des choeurs. Clôturant l’album “When A Warm Wind Blows Through The Grass” est Composé par Abi Fry violoniste de British Sea Power. Rythmé par le tambour et le synthétiseur, soutenue par le violon, emporté par les chœurs, le chant passe presque inaperçu, laissant ainsi l’auditeur se reposer sur la musique.

No Comments

Post A Comment