Heymoonshaker : retour aux sources

Émotion, improvisation et partage, Heymoonshaker nous laisse sans voix.

P1110985

La soul et le blues étaient à l’honneur en ce 7 mai dernier à l’Autre Canal de Nancy grâce aux américains de The Soul Rebels et le duo que l’on ne vous présente plus Heymoonshaker. Sound of Britain revient sur cette soirée riche en émotions.

 

Deux micros et une guitare, c’est tout ce dont ont besoin Andy Balcon et Dave Crowe pour faire vivre leur art. Retenez bien ce que nous allons vous dire, ces garçons iront loin et ont parfaitement compris qu’ils n’ont pas besoin de promouvoir un album pour faire ce qu’ils aiment. Aucun titre de leur premier EP “Shakerism” n’apparaît. Aucune setlist, seulement de l’improvisation avec laquelle  Heymoonshaker nous tient à ses lèvres, l’émotion émanant du duo résultant du plus profond de leur être nous laissant de marbre. Émotion que l’on retrouvera dans les yeux perlés de larmes de Dave après plusieurs titres. Ayant du mal à se reprendre il soufflera pendant un moment avant de s’emparer de la scène pour deux minutes à lui seul, Andy se mettant à l’écart. Juste lui et son art : le Beat Box. Demandant aux personnes présentes de fermer les yeux afin de mieux ressentir sa performance, il clôt les siens et nous entraîne avec lui dans son milieu, les sensations se décuplant au rythme de sa bouche. C’est non sans émotion non plus qu’il nous annoncera que leur premier EP “Shakerism” est le premier album de beat box blues à être sorti au monde. La fierté est là mais le duo reste humble pour notre plus grand plaisir. Et que dire de la complicité qui règne entre les deux hommes si ce n’est un rapport fraternel, chacun veillant sur l’autre ? On notera qu’ils s’étreindront à plusieurs reprises, chaque fois quand l’émotion est au plus fort, la sensibilité du duo n’échappant pas au public qui les soutiendra et saura répondre aux appels lancé par Dave. Certains dansent au rythme des impros, d’autres n’hésitent pas à répondre lorsque ce dernier prend la parole, le tout donnant l’impression d’une réelle proximité entre artistes et public. Le pack de bière amené sur scène par le groupe sera lui aussi partagé avec le public en fin de set montrant que le duo ne laisse aucune barrière. Enfin, comme nous l’expliquait si bien le duo lors de l‘interview que nous avions réalisé dans les locaux d’Ephelide lors de la sortie de leur EP, The Soul Rebels, tête d’affiche de cette soirée sont invités à rejoindre la scène pour conclure le set, l’improvisation restant au cœur du spectacle. Dave gagnera même le public afin de franchir la barrière imposée par la scène, se retrouvant au milieu de cette fosse enjouée par la musique qu’ils nous livrent. Les Heymoonshaker seront à leur tour invité à rejoindre The Soul Rebels durant leur set, la notion de partage s’impliquant ainsi aux deux groupes.
Heymoonshaker nous a offert une belle leçon de vie et a réussi à nous ramener aux sources mêmes du blues, nous rappelant l’essence même de la musique et ce pourquoi nous avions franchis les portes de cette salle.

 

 Si vous n’êtes pas encore allez à leur découverte n’hésitez pas :

25-26 mai : Festi Duo (Saint-Mathieu)
28 mai : Cabaret Escale (Migennes)
29 mai : Le Divan du Monde (Paris)
31 mai : El Mediator (Perpignan)
4 juin : Collectif 12 (Mantes La Jolie)
22 juin : Rencontres & Racines (Audincourt)
2 juin : Moloco (Audincourt)
4-5 juillet : Cognac Blues Passion (Cognac)
9 juillet : Festival de la Cité (Lausanne)
23 juillet : Paléo Festival (Nyon)
2 août : Metabief (Metabief)
3 août : Festival de la Paille (Metabief)
16 août : Festival Muscalarue (Luxey)
17 août : Cap Festival (Centrès)

P1110997

P1110980

P1110956

P1110954

P1110941

P1110926

P1110924

P1110920

P1110919

P1110918

P1110900

P1110899

P1110876

P1120029

P1120004

No Comments

Post A Comment