The Vamps : A la découverte du nouveau phénomène

The Vamps vous connaissez ? Si ce n’est pas le cas, ne vous inquiétez pas. Vous entendrez très prochainement parler d’eux, et pourquoi ne pas les découvrir dès aujourd’hui? Retour sur le parcours de ce groupe qui aspire à la célébrité.

 

 

 

Tout commence en octobre 2011 lorsque James McVey, 18 ans, veut créer un groupe. McVey chante et joue de la guitare et se filme, reprenant des chansons, pour les mettre sur internet. C’est par le biais de Youtube qu’il rencontre Bradley Simpson, 17 ans, qui lui aussi chante et joue de la guitare. Après plusieurs mois d’écriture à deux, c’est au tour de Tristan Evans de rejoindre le groupe en février 2012 grâce à un ami en commun. Ils prennent alors le nom de The Vamps et c’est ici que l’aventure démarre.

 

Afin de se créer un public, le trio commence d’abord par faire des covers. Et ils savent comment s’y prendre, pour rassembler le plus de monde, rien de tel que de reprendre des artistes en vogue dotés de fanbases aux noms assez étranges tels que “Beliebers” ou “Directioners”. Pour leur première vidéo, filmée dans une chambre d’hôtel londonien, ils s’attaquent à Vegas Girl de Conor Maynard. On découvre donc que Bradley est le chanteur principal tandis que les deux autres font les choeurs. Une reprise purement acoustique mais qui ne fait pas son effet. Il faudra attendre la 4ème cover pour finalement toucher plus de monde. Après avoir repris Justin Bieber et Taylor Swift, les trois garçons chantent alors le tube du moment : Live While We’re Young du boysband One Direction.

 

À partir de ce moment, les covers s’accumulent, et les fans aussi, de plus en plus nombreux à attendre la suivante à chaque fois! La machine The Vamps est en route. En tout ce sont 21 covers, et plus de 16 millions de vues sur Youtube. Des covers qui montrent leur style au fur et à mesure, tantôt acoustique tantôt rock. Entre temps, le groupe cherchait un musicien capable de chanter et jouer de la contrebasse, de la basse, et de la guitare. Ainsi, vers mars/avril 2013, le groupe accueille un nouveau musicien : Connor Ball.

 

Au même moment, une très bonne nouvelle est annoncée par le groupe : ils assureront la première partie du groupe McFly. Le désormais quatuor, joue ainsi durant plus d’une quinzaine de dates à travers le Royaume-Uni dans de magnifiques salles, à chaque fois complètes. Peu connus des fans de McFly, leurs concerts furent tout de même convaincants et aussi assourdissants, dû aux cris des nombreuses filles présentes dans les salles. Actuellement, ils enregistrent leur premier album qui sera suivi d’une tournée mais nous n’avons aucune nouvelle sur cette dernière cependant le groupe sera présent en France en octobre 2013 pour la première fois.

 

 

Et notre avis sur The Vamps ? Déjà, on peut les féliciter de savoir jouer correctement d’un ou plusieurs instruments et aussi de leur succès non-commercial car oui, ce groupe a beaucoup travaillé pour en arriver là et n’a pas dû passer par un télé-crochet ou autre moyen commercial pour parvenir à la célébrité.

 

Mais tout de même, ça reste un boysband dont le public n’est composé que d’adolescentes dont on pourrait se demander si elles sont là pour leur talent ou leur physique. Peut-on juger un groupe en fonction de leurs fans ? On pourrait oui, mais si on le faisait alors plusieurs groupes mériteraient de fortes critiques. On peut quand même observer que plus le groupe qu’ils reprennent est connu, au plus les vues sont élevées (ex : One Direction 2 millions de vues contre 300 000 pour Passenger) et que, beaucoup de fans de One Direction sont désormais fans de The Vamps. On les compare même entre eux.

 

Nous ne pouvons pas réellement juger leur musique qui ne sont pas les leurs mais il y a tout de même une touche d’originalité dans ce qu’ils font. On attendra leur album pour avoir un avis plus profond en espérant que ce ne soit pas des chansons d’amour banales, écrites par d’autres et répétitives comme on peut désormais entendre chaque jour bien qu’il y ait de fortes chances que ce soit le cas vu la tournure que prennent les choses. On s’attend à un album un peu plus rock que les autres boysbands car ces garçons se disent influencés par The Kooks, The Vaccines ou All Time Low par exemple. Mais seul l’avenir nous le dira, attendons donc la fin d’année pour se forger un avis sur leur propre musique.
En tout cas, on souhaite le meilleur à venir pour ces quatre garçons dont vous entendrez bientôt parler.

No Comments

Post A Comment