The Beatles : toujours aussi vivants avec “On Air – Live at the BBC Volume 2”

Quoi de mieux qu’un jour férié pour écouter 63 titres live et inédits des Beatles ? Retour sur le nouvel album posthume du groupe, sorti hier.

 

article-2491878-193AEA7700000578-459_634x583

 

Bien que les Beatles aient fait des chefs d’oeuvre tels qu’ Abbey Road, il y a aussi de petits trésors moins connus comme ce On Air – Live at the BBC Volume 2 , suite du premier volume, paru en 1994.

63 pistes, certains tubes et d’autres morceaux moins connus. Mais moins connu ne signifie pas pour autant que le morceau manque de qualité, au contraire! Les Beatles étaient de tels compositeurs qu’il y a des morceaux bien meilleurs que Eight Days A Week mais dont on est passé à côté, il semblerait, à une certaine époque.

 

Paul McC.

 

Le premier disque débute principalement par des titres de l’album Please Please Me avec Anna (Go To Him), Do You Want To Know A Secret?, Boys et d’autres encore. Il contient également de bonnes reprises rock n’roll des 50’s / 60’s comme Lucille de Little Richard, I’m Talking About You de Chuck Berry,

Changement de période lorsqu’ apparaît Beautiful Dreamer, un titre datant de 1862. Repris par les Beatles, on ne se rend même pas compte de l’âge de ce titre car à la sauce rock n’roll, on se sent bien loin de 1862. Ils pourraient reprendre n’importe quel titre et faire mieux que l’original, plus facile que difficile quand on a tant de talent.
Please Mr Postman, Roll Over Beethoven, Twist And Shout, ce premier disque ne manque pas de titres 60’s, qu’on sait chanter à tue-tête et que n’importe quel fan des Beatles reconnaîtrait dès les premières notes, version live ou pas.
Le disque 1 se termine par deux interviews, dépassant les 15 minutes, un joli cadeau donc.

 

G.H

 

Passons au disque 2 qui s’ouvre par I Saw Her Standing There. Portés par la voix de McCartney, on se laisse facilement emporter. Sortez de chez vous, c’est l’heure de danser.
Entre les reprises (Memphis Tennessee, Glad All Over..) et les masterpieces comme She Loves You ou From Me To You, on nous livre également des titres romantiques comme If I Fell ou And I Love Her, extraits du célèbre A Hard Day’s Night : paroles romantiques, chansons courtes et voix douces, voici la recette pour une bonne ballade à la Beatles.
Excellent musiciens, les quatre garçons savent reproduire parfaitement les sons enregistrés en studio, maniant guitares, basse ou batterie à la perfection. Tout ce que l’on peut se dire en écoutant ces chansons c’est que leur succès était entièrement mérité et qu’on aurait bien aimé vivre la période où ces quatre jeunes talentueux, partis de nul part, étaient à l’apogée de leur gloire.
Comme la première partie, on se voit donc offrir deux longues interviews de 8 minutes chacune en guise de fin.
Et même si la période des sixties est également marquée par The Animals, The Kinks ou encore The Rolling Stones, les Beatles étaient le pilier de cette période, marquant à jamais ces années, entre succès et polémiques.

 

 

On pourrait faire l’éloge de Lennon, McCartney, Harrison et Starr qui en ont inspiré plus d’un par leur style, leur musique et leurs textes mais il y a tellement de choses à dire, on se contentera donc d’un merci : merci aux Fab Four pour tous ces titres, ces inédits, ces tubes, ces moments de rêves, l’aventure The Beatles n’est pas finie, on a encore tellement de choses à découvrir.
Des tubes, des ballades, des reprises mais aussi des pépites (et en live, c’est encore mieux), ce coffret enregistré à la BBC ne décevra pas les fans, nous rappelant la Beatlemania. On revit le temps d’un instant les 60’s, ce live capturant également le dynamisme du groupe bien présent, les garçons se dandinant en permanence.

 

 

On Air – Live at the BBC Volume 2 ne donne qu’envie de danser le twist, se lever et chanter les tubes que l’on connaît par coeur depuis des années, la magie Beatles ne s’éteindra pas, comme le prouve ce disque et c’est toujours un plaisir d’entendre des enregistrements d’une qualité pareil, le son n’est pas incroyable mais avec ça, on a bien envie de retourner prendre ses vieux vinyles.

 

NPG x133070; The Beatles (George Harrison; Sir (James) Paul McCartney; Ringo Starr (Richard Starkey); John Lennon) by Norman Parkinson

 

LA NOTE : 8/10

No Comments

Post A Comment