Metronomy fait danser Lille

En passant par tous les albums de leur discographie, Metronomy s’imposent à l’Aéronef et livrent un excellent concert.

 

Metronomy @ L'Aéronef (Lille)

Metronomy @ L’Aéronef (Lille)

 

Je commence tout d’abord par me rendre à la FNAC pour la rencontre organisée avec le groupe. Le groupe arrive sous les applaudissement d’une trentaine de personnes, mais ils sont en avance. Chacun aura le droit à son autographe. Les quatre compères se prêtent au jeu des photos. Les quatre sont accessibles, simples et sympathiques. Ils découvrent des prénoms français en m’indiquant même “What a lovely name” sur mon disque, discutent avec les fans et montrent qu’ils sont heureux d’être là en affichant leur plus beau sourire. “See you tonight” me disent-ils, et je repars, direction l’Aéronef.

 

Metronomy @FNAC Lille

Metronomy @FNAC Lille

 

La salle se remplit petit à petit. Le groupe Petit Fantôme ouvre le bal. Le public applaudit chaleureusement chaque titre et on se laisse vite emporter par ces français, emmenés par Pierre Loustaunau, échappé de Frànçois & The Atlas Mountains.

Nous avons peu de temps de répit et très vite, une fois la scène mise en place, les membres du groupe font leur apparition, vêtus d’un élégant costume blanc. Le leader Joseph Mount s’installe au clavier, et ils débutent par le titre Monstrous, titre qui peut assez bien résumer le concert qui nous attend. D’abord peu convaincue sur l’album Love Letters, le titre me laisse finalement une très bonne impression sur scène. Puis, accompagnés par un cinquième musicien, Michael Lovett, qui alterne entre claviers et guitare, le groupe enchaîne les titres. Les premiers rangs dansent, les membres du groupe échangent avec le public et montrent leur complicité. Ils jouent même l’excellent instrumental Boy Racers, présent sur leur dernier opus, et le bassiste Olugbenga Adelekan s’impose sur le devant de la scène, en groovant sur sa basse et met l’ambiance au sein de l’Aéronef.

 

Metronomy @ L'Aéronef (Lille)

Metronomy @ L’Aéronef (Lille)

 

Au milieu de la soirée, le groupe enchaîne quatre gros titres : l’excellent Love Letters qui résonne dans la salle et où le public s’entraîne lui aussi à faire les choeurs, Everything Goes My Way chanté par Anna Prior (batterie), I’m Aquarius et Reservoir où la complicité du groupe est encore bien prouvée : tandis que Joseph Mount chante sur le devant de la scène, les quatre autres musiciens s’associent en deux binômes, un par clavier, et chantent à l’unisson dans le micro les paroles de cet excellent morceau tiré de l’album Love Letters. De quoi motiver encore plus le public, déjà très chaud et enthousiaste.

Retour aux débuts de Metronomy avec le morceau Side 2, extrait du deuxième album studio du groupe : Nights Out. Le bassiste ne cesse de mettre l’ambiance et adresse de grands sourires aux fans, qui ne cessent de crier et de lui faire des signes. Et une fois de plus, la réputation du public nordiste n’est plus à refaire. Ce soir, le public est motivé et ne cesse d’applaudir, crier, danser et chanter tous les titres, pour le plus grand plaisir de Metronomy qui ne cessent de nous remercier de cet accueil, en parlant notamment en français car entre chaque titre, Joseph Mount s’essaye au français et ne cesse de répéter “Vous êtes très chauds!”. Ensuite Oscar Cash échange sa place avec Joseph Mount et nous chante Naked Smile, tout en continuant ses petites danses déjà entamées derrière son clavier depuis le début du concert. L’enchaînement avec The Bay est parfait, et après avoir fait dansé le public lillois sur ce tube, les musiciens quittent la scène.

Quelques minutes plus tard, les cinq musiciens ré-apparaissent un par un et jouent Some Written, pendant que le public applaudit chaque musicien. Persuadée d’avoir A Thing For Me en guise de rappel, je repars bredouille de ce côté-là mais peu importe, Metronomy finissent en puissance sur You Could Easily Have Me qui remue les foules et repartent, comme le public, conquis, après avoir livré un set dansant et énergique.

 

Setlist :

Monstrous
A Month Of Sundays
The Look
She Wants
Boy Racers
Call Me
Holiday
Radio Ladio
Love Letters
Everything Goes My Way
I’m Aquarius
Reservoir
Side 2
Corinne
The Upsetter
Naked Smile
The Bay

Rappel :

Some Written
Heartbreaker
Immaculate Haircut
You Could Easily Have Me

 

 

No Comments

Post A Comment