La découverte du Dimanche : Coves

 Direction Leamington Spa pour vous présenter Coves !
press-shot coves

Si tous les regards semblent encore braqués sur Cannes pour les cinéphiles, le nom du vainqueur de la Palme d’Or résonnant dans nos oreilles, ou tout simplement autour de la finale de la League des Champions qui avait tous deux lieux le 24 Mai, Sound of Britain a décidé de quitter la France un énième dimanche afin de vous présenter une de nos nombreuses découvertes : Coves.

Duo formé en 2011 et originaire de Leamington Spa, Coves se compose de John Ridgard et Rebekah Wood alias Beck. Tous les deux nous mènent à un univers ponctué de sonorités psychédéliques dont les percussions et guitares ne sont parfois pas sans nous rappeler Primal Scream, le tout se mêlant à une esthétique des plus recherchées.

L’originalité de ce duo provient certainement du fait qu’ils aient été collègues avant de former ce groupe, Beck travaillant à la billetterie d’une salle où John était assigné au poste d’assistant manager. Un jour, elle apprend qu’il compose et joue au sein de plusieurs groupes, et après lui avoir proposé ses services, Coves voit le jour.

Mais si à l’heure actuelle leurs sonorités sont psychédéliques, ça n’a pas toujours été le cas puisque les premiers morceaux composés pour Beck résonnaient comme ceux des Velvet, The White Stripes ou encore The Kinks. A partir de ce moment John s’est imprégné d’une culture musicale sixties, fouinant chez divers vendeurs à la recherche des sonorités qui feraient son bonheur, Beck se présentant sur le lieu d’enregistrement -le château Greyskull- avec des textes prônant sa colère, sa tristesse et tout ce qui s’en suivait en raison d’une récente rupture. Ensemble ils travaillent à des mélodies bien différentes puisque c’est une pop acide qui va en ressortir, les résultats se montrant rapidement spectaculaires. Un premier EP sort à l’été 2011, laissant entendre cinq titres aux mélodies psych-pop, proposant un shoegaze frémissant. La coécriture s’instaure par la même occasion, le titre Honeybey en étant la résultante.

Et si le duo a dans un premier temps préféré se produire à Londres, ils ont personnellement été choisis par Echo & The Bunnymen pour assurer leurs premières parties, le groupe allant jusqu’à partager leur tourbus , Coves les suivant à travers toute l’Angleterre. Suite à cela ils décident d’engager un batteur, Coves finissant par former un orchestre. 2012 les voient atteindre le sommet, la légende de l’industrie James Endeacott -The Strokes, The Libertines – les signant chez Oh Mercy avant de s’en séparer en 2013. Entre temps temps, la critique montre une certaine appréciation pour leur musique et les comparent déjà à Spiritualized, Lana Del Rey ou encore aux Vivian Girls. La même année ils signent chez Nettwerk Records, travaillant alors aux côtés du mixeur Brendan Lynch – Paul Weller, Primal Scream – à qui ils ont donné carte blanche, les morceaux prenant dès lors un tournant plus psychédéliques. Cette collaboration a par la même occasion marqué la fin de l’enregistrement de leur premier album Soft Friday qui sortira à la rentrée.

 

 

Concerts Lana Del Rey
 
Lana Del Rey à Paris - 23 février 2020
No Comments

Post A Comment