Little Barrie, explosif à La Maroquinerie

Explosifs et bien moins tendres qu’en studio, les trois gars de Little Barrie ont fait fait vibrer la poignée de spectateurs massés dans une Maroquinerie bien trop creuse.

Little Barrie - La Maroquinerie - 18 juin 2014

Little Barrie – La Maroquinerie – 18 juin 2014

Après quatre albums, presque une décennie d’existence sur la scène, on pensait que Little Barrie était quand même du genre à aimanter des regards au-delà du cercle de fans et de petits curieux. A la Maroquinerie, au beau milieu de la Coupe du Monde et d’une soirée qui voyait l’Espagne sortir tête basse après deux défaites en deux matchs (contexte, voyez-vous), les Little Barrie se sentaient un peu seuls dans la salle parisienne.

Little Barrie - La Maroquinerie - 18 juin 2014

Little Barrie – La Maroquinerie – 18 juin 2014

Avant eux, Wild Smiles et leur rock de pub racé avaient beau enchaîner les déflagrations rock plus ou moins plaisantes, la petit fosse était bien vite, les quelques lève-tôt assis sur les marches. Les concerts de rock, c’est tout un concept à Paris. Une fois venue l’heure de Little Barrie, joyeusement acclamé dans une salle loin d’afficher complet, on reprend un peu du poil de la bête au contact de Bonneville, extrait de leur dernier opus, le très réussi Shadow. On se plaira à savourer les riffs décomplexés de Tip It Over, prendre son pied sur l’excellente Pauline, ou pousser un peu la voix sur New Diamond Love, le temps d’un concert très court (12 titres au rabais) mais très agréable. Après un court rappel conclu sur I Can’t Wait, l’occasion pour Barrie Cadogan de se payer un petit bain de foule guitare à la main au cœur de la fosse, le groupe quitte la scène acclamé, laissant quand même quelques spectateurs sur leur faim (avec 4 albums, on était en droit d’attendre 17-18 morceaux). Avant de filer, deux minutes plus tard, au merchandising pour un moment d’échanges à la cool aux côtés de fans passionnés.

Setlist :

Bonneville

Sworn In

Fuzz Bomb

Tip It Over

It Don’t Count

Pauline

Realise

Eyes Were Young

New Diamond Love

Surf Hell

—–

Black Mind

I Can’t Wait

1 Comment
  • Philippe
    Posted at 12:59h, 20 juin Répondre

    J’ai gagné 2 places au concours sur votre site pour ce concert, moi qui n’ecoute que de la pop/rock anglaise, j’ai adoré.
    je ne connaissais pas ce groupe, et quelle surprise pour moi.
    Une voix a la Liam Gallagher par instant, un bassiste ultra technique et pro, qui entre 2 gorgés de bieres a fait le job.
    Et que dire du batteur, au top du top………..
    Un grand merci a SOUND OF BRITAIN pour ce moment.

Post A Comment