Review : Passenger – Whispers II

Passenger passe la deuxième.

 

Passenger en concert à l'Olympia le 28 octobre 2014

 

Après Whispers, sorti l’été dernier, nous voici donc avec Whispers II. Les titres de cet opus ont été écrits pendant l’enregistrement du Whispers “I” ce qui peut donc expliquer la proximité des deux opus.

Le coeur sur la main, Mike Rosenberg, alias Passenger, a indiqué que les bénéfices de cet opus iront à UNICEF UK, notamment pour aider les enfants souffrant de malnutrition et famine au Libéria.

À la croisée de la folk et de la country américaine, l’album n’est qu’une suite de morceaux acoustiques et intimes qui démarrent malheureusement tous de la même manière par une petite arpège acoustique. Bon, c’est sûr qu’on s’y attendait, il fait du Passenger quoi. Mais si on se penche un peu plus dessus, on remarque que les titres n’ont pas la même fonction. Quand certains nous émeuvent (Fear Of Fear, Catch In The Dark, Words..), d’autres nous laissent indifférents (Strangers, Nothing’s Changed) et d’autres plaisent tout simplement (David, A Thousand Matches).

 

 

La plus grosse différence avec le premier Whispers est peut-être l’absence quasi totale de percussions. De ce fait, il ne reste principalement plus que la guitare et les titres se ressemblent encore plus. Hormis sur la très plaisante A Thousand Matches (et également Nothing’s Changed) où l’on retrouve des cuivres et Words où des cordes frottées se font subtilement entendre.

 

 

Visiblement amoureux durant l’écriture de l’album, les paroles sont toutes axées sur ce thème : de I’ll Be Your Man à Words en passant par Catch In The Dark, Mike Rosenberg ne fait que raconter des histoires d’amour. Sur tous les titres… sauf deux : Travelling Alone d’abord. L’un des meilleurs titres de l’album, aux accords dignes des Beatles, évoque le voyage en solitaire avec des références à l’Australie et la Scandinavie. Puis David où Passenger nous parle de ce David, un homme perdu en mauvaise santé et divorcé mais également de ce monde où tout avance et progresse à une vitesse si rapide qu’on ne s’en rend même plus compte.

Quand on voit la qualité du premier Whispers, on espérait tellement une suite de ce genre. La déception. Alors si vous décidez d’acheter l’album, certes vous ferez une bonne action mais honnêtement, vous risquez de vite vous ennuyer.

Tracklist :

1- Fear Of Fear
2- Catch In The Dark
3- A Thousand Matches
4- I’ll Be Your Man
5- Travelling Alone
6- David
7- Words
8- The Way That I Need You
9- Strangers
10- Nothing’s Changed

Titres conseillés : A Thousand Matches, David, Travelling Alone, Words.

 

LA NOTE : 6/10

 

No Comments

Post A Comment