Autobahn – Dissemble

Après deux E.P sortis en moins d’un an, Autobahn revient titiller nos oreilles avec Dissemble, un premier album sorti il y a quelques heures à peine sur le label Though Love.

Formé à Leeds en 2013, Autobahn a immédiatement été considéré comme l’un des groupes émergeant de la nouvelles scène Anglaise et a très vite enchainé les concerts dans le nord du pays. C’est donc non sans une certaine expérience que le jeune groupe s’est enfermé quelques semaines en studio avec leur producteur Matt Peel, pour nous présenter ce premier album, très attendu par leurs fans de la première heure.

Dissemble exprime la vision romantique et tordue qu’a Autobahn du monde : ne pas prendre la vie trop au sérieux. » c’est ainsi que le groupe nous présente ce premier album. La vie est une vaste blague, il ne faut pas la prendre au sérieux mais ce n’est pas pour autant que nous en rigolons….. Voilà une description bien intrigante qui nous faisait mourir d’envie de découvrir cet album dont le premier single Immaterial Man nous avait mis l’eau à la bouche.
A la première écoute on accroche facilement à leur son saturé, leurs guitares grasses mais surtout à la voix du chanteur qui n’est pas sans nous rappeler celle de Tom Smith (The Editors). De la Cold Wave remise au goût du jour où il nous est impossible de ne pas reconnaître l’influence de The Cure à l’époque de leurs albums Ponorgraphy et Desintegration.

Si on est emballé par les premiers titres, on réalise malheureusement bien trop vite que cet album est monotone et répétitif. Bien que quelques morceaux tels que Immaterial Man et Beautiful Place To Die sortent du lot, les autres titres restent très prévisibles musicalement et ont beaucoup de mal à nous faire voyager. Sans aucune surprise, les pistes s’enchainent et se ressemblent. Malgré un début très prometteur Dissemble nous donne finalement une impression de déjà vu qui malheureusement nous ennuie très rapidement….

Peux être cet album est-il taillé pour la scène ? Il ne vous reste plus qu’à faire un petit voyage en U.K pour le découvrir.

 

 

Note : 5/10

No Comments

Post A Comment