Georgia – Georgia

A 21 ans, Georgia se pose comme l’une des plus belles révélations de la scène électronique anglaise. Que vaut son premier album ?

 

 

Après FKA twigs, Georgia ? Il y a de fortes chances que son nom de scène (qui est également son prénom puisque la jeune femme s’appelle Georgia Barnes) ne vous dise rien. A quelques détails près, vous auriez pu la croiser sur les terrains de foot féminin car l’adolescente brillait en tant que joueuse, d’abord à QPR puis à Arsenal (rien que ça). Mais sa vraie passion, c’est la musique, le rythme. C’est en tant que batteuse que cette artiste en devenir ayant étudié ensuite à la prestigieuse SOAS de Londres (L’École des études orientales et africaines) matérialise son amour pour la musique. Elle travaille dans l’ombre pour sa modèle sur Terre, la bien nommée M.I.A, et en tant que batteuse pour Kwes et Kate Tempest.

 

Multi-instrumentiste, productrice et auteur compositrice, Georgia a plus d’un tour dans son sac. Et c’est probablement pour cette raison que Domino Records n’a pas hésité à la faire signer. Le transfert que Georgia n’aurait pas imaginé une seconde. Quelques mois plus tard, fraîchement révélée aux yeux du public, l’autodidacte de 21 ans sort son premier album sobrement intitulé Georgia. Celui-ci est sensé refléter la personnalité de la jeune femme, mais ce sont bien là des influences, allant des artistes proches de Barnes (M.I.A, Kate Tempest) aux plus lointaines (Missy Elliott, Fever Ray), qui se retrouvent dans ce patchwork musical parfois audacieux.

 


Ainsi, les morceaux n’ont aucun véritable lien entre eux. Georgia saute du coq à l’âne, passant de Kombine (une mixtape de qawwali, musique pakistanaise), à Be Ache (un titre sous speed) ou Hold It (un gros nawak électronique) sans oublier Move Systems, premier single de la jeune multi-instrumentiste, une ode sans pincettes à son idole M.I.A. (qui peut virer à la copie c’est selon, question de point de vue). Dans ce grand remue-ménage qui ne manque pas d’attirer l’oreille, se démarque quelques partitions notables comme Nothing Solutions, Heart Wrecking Animals ou la planante You en conclusion.

 

 

Tracklisting:

Intro 

Kombine  

Be Ache  

Nothing Solutions  

Hold It  

Digits  

Cab Ride  

Tell Me About It  

Move Systems  

Heart Wrecking Animals  

GMTL  

You 

 

Nos titres favoris : Heart Wrecking Animals, Nothing Solutions, Kombine

LA NOTE : 6,5 / 10

Concerts Kate Tempest
Disponible
Kate Tempest à Paris - 28 octobre 2019
No Comments

Post A Comment