IAMX – Metanoia

Après The Unified Field sorti en 2013, IAMX revient nous titiller les oreilles avec un septième album : Métanoia.

Si vous n’avez pas encore eu l’occasion de découvrir le groupe, il faut que vous sachiez qu’en formant IAMX, Chris Corner a littéralement créé un monde à son image. Un univers sombre et perturbant, où les nombreux fans du groupe semblent véritablement vouer un culte à cet artiste aux multiples facettes. Réussissant le pari osé de nous emmener au coeur de sa paranoia, Chris Corner a su nous enfermer dans son univers au fur et à mesure des albums. Bien que sa discographie soit ponctuée de très bons titres et d’autres qui pourraient passer totalement inaperçus, ses fans ont toujours été là, fidèles au rendez-vous, adulant l’artiste dans ses bons et ses mauvais moments.

Pour ce nouvel opus, le groupe a voulu nous emmener une nouvelle fois au coeur de leur monde. Malheureusement, après plusieurs écoutes de Metanoia, on doit vous avouer que nous avons toujours gardé un pied dans notre petite réalité.

Pourtant, tout ça commençait très bien. Quelques notes d’arpèges et voilà que s’ouvre Happiness, un titre assez ironique tant sa musique nous emmène au coeur d’un monde mystérieux, inquiétant ponctué par des cris “LIAR ! LIAR !”. Le bonheur ? Ha oui ? Vraiment ? … Un titre comme on les aime, comme Chris Corner a déjà su en créer tant par le passé.

Malheureusement, notre enthousiasme touchera vite à sa fin. Happiness est probablement le seul titre qui ressorte véritablement de ce nouvel album. Bien que l’ensemble soit relativement plaisant à écouter, il nous donne l’impression que tous les titres s’enchainent et se ressemblent, sans aucune nuance ni extravagance de la part du groupe.

Si par moment IAMX essaye une fois de plus de nous faire frémir en jouant avec la mélancolie ,comme sur le titre Wildest Wind, il n’y arrive cependant qu’à moitié en nous laissant toujours sur notre faim. Où est donc passé le Chris Corner qui nous faisait frissonner aux premières paroles de ses chansons ?

Et si finalement cet album était-il tout simplement taillé pour le live ? Là où il peut donner libre cours à toute l’extravagance de son personnage ?

Wait and see …

Tracklist :

  1. No Maker Made Me
  2. Happiness
  3. North Star
  4. Say Hello Melancholia
  5. The Background Noise
  6. Insomnia
  7. Look Outside
  8. Oh Cruel Darkness Embrace Me
  9. Aphrodisiac
  10. Surrender
  11. Wildest Wind

Titres favoris : Happiness, No Maker Made Me

Note : 6/10

No Comments

Post A Comment