YAK – Alas Salvation

Cela fait maintenant un bon moment qu’on les suit, qu’on vous parle d’eux et qu’on crie haut et fort qu’un jour YAK ira loin, très loin même. Ce jour est peut être enfin arrivé pour le jeune groupe Londonien ! Le 13 mai prochain les trois garçons sortiront leur premier album Alas Salvation, un CD qu’on attendait avec impatience ( à vrai dire depuis la sortie de Plastic People où on leur promettait déjà un bel avenir).

En petit chanceux, on a eu l’occasion d’écouter ce premier album quelques jours avant sa sortie officielle. Verdict :

Premièrement, bien avant d’écouter le premier titre, on craque totalement sur la pochette,
à mis chemin entre l’abstrait et le psyché. On ne va pas se mentir, lorsqu’on ne connait pas un groupe la pochette aide beaucoup à nous faire acheter un album. Avec Alas Salvation,  on a limite envie de se procurer le CD pour l’afficher en déco dans son salon !

Vient enfin le moment de vérité, on rentre chez soi et on met le CD dans la chaine Hi-Fi ( oui certains puristes font toujours un énorme blocage par rapport aux MP3, mais ça c’est une autre histoire) et …

L’album s’ouvre sur Victorious (National Anthem) que le groupe avait dévoilé en single il y a quelques semaines. Un titre brut, violent pouvant paraître un peu brouillon pour les novices du style mais qui est en réalité merveilleusement produit. Vient ensuite le tour de Hungry Heart, tout aussi violent. Des guitares puissantes accompagnées de 3 garçons qui hurlent leur rage et leur amour de la musique. Ca y est, après deux titres on a déjà compris qu’il est temps de regarder si le groupe compte se produire rapidement dans notre région.

Ce qu’on adore avec YAK c’est cette impression d’improvisation, de perte totale de contrôle. Cette envie de se laisser aller et de tout envoyer chier autour de nous. Ce n’est peut être (malheureusement) pas ce qu’on ressent sur Use Somebody. Un titre, certes très bon, mais qui semble s’éloigner un peu de cette rage que l’on retrouve dans la majorité des autres morceaux. Un peu trop parfait, sophistiqué et arrangé à notre goût.

Vient ensuite le tour de Roll Another … titre très surprenant ! Changement radical de style. Fini le Garage crasseux et violent. Roll Another nous donne un peu l’impression d’écouter une chanson des Libertines et, même si on adore les Libertines, c’est pour le moins perturbant. Malheureusement même après un nombre incalculable d’écoutes de l’album, la magie n’opère pas avec ce titre.

On pourrait continuer à vous parler des 13 morceaux que comporte cet album les uns à la suite des autres mais finalement, on finirait par se répéter …. un peu comme eux d’ailleurs.

Alas Savaltion est certes un très bon album, où l’on adhère facilement à chacun des titres ( à condition d’avoir aimé le premier) mais le problème réside justement là. Les chansons se ressemblent et s’enchainent, si bien que si l’on y prette pas vraiment attention on peut parfois zapper le passage d’une à l’autre. Un peu dommage ….

On parie quand même que Alas Salvation fera longtemps parler de lui, du moins en Angleterre où les médias on visiblement décidé de déjà les élever le groupe au statut de rock star avant même la sortie d’un premier album. On espère simplement que cette surmédiatisation ne leur fera pas perdre leur esprit rock’n roll et contestataire pour tomber ( comme beaucoup d’autres avant eux) dans le sombre milieu “pop-pop rock” que sont peu à peu en train de nous façonner les grands manitous de l’industrie musicale Britannique.

Tracklist :

1. Victorious (National Anthem)
2. Hungry Heart
3. Use Somebody
4. (Interlude I)
5. Roll Another
6. Curtain Twitcher
7. Take It
8. Harbour The Feeling
9. Alas Salvation
10. Smile
11. Doo Wah
12. (Interlude II)
13. Please Don’t Wait For Me

Note : 8/10

Concerts Pete Doherty
No Comments

Post A Comment