5 bonnes raisons (ou pas) d’aller voir Coldplay en concert

Coldplay vient d’annoncer deux dates au Parc OL de Lyon et au Stade de France de Saint-Denis. Cela vaut-il encore le coup d’aller voir Coldplay ?

 

Coldplay a su évoluer avec son temps

  • S’entourer de Rihanna, Beyoncé, Paul Epworth… C’est la preuve que Coldplay sait se renouveler et évoluer avec son temps. Au fil des albums, ils ont su jouer la carte pop-rock, tout en lorgnant vers des compositions parfois électroniques et fédératrices – de Every Teardrop à Hymn for A Weekend en passant par A Sky Full of Stars.
  • Non, pas vraiment. Chris Martin racole et s’accroche telle une moule à son rocher au moindre artiste hype avec lequel il copine à L.A. Manque de chance pour lui, c’est avec des artistes pop et r’n’b à qui ils ne ressemblent guère. La vraie évolution de Coldplay, c’est entre Parachutes et le mythique A Rush of Blood To The Head, où le groupe anglais a gagné en puissance et signé ses plus belles compos.

 

 

Coldplay sait faire le show

 

  • Avec les années et les spectacles devenant toujours plus ambitieux et impressionnants, nos quatre complices ont pris en expérience et repoussé les attentes en matière de spectacle. Un concert de Coldplay aujourd’hui, c’est une explosion de couleurs et d’émotions, un vrai moment de bonheur hors du temps * a des étoiles dans les yeux*
  • Bof. Si c’est spectaculaire, ça ne représente pas forcément le Coldplay qui a séduit à leurs débuts. Intimiste, puissant, viscéral. On ne nous contredira pas sur le fait que rien ne vaut un finish sur Fix You, des larmes versées sur The Scientist (même si t’as rien compris aux paroles), ou l’explosion finale de Politik.

 

 

Coldplay est une machine à tubes

 

  • Chaque single de Coldplay est un hit en puissance. Que ce soit Paradise ou Adventure of a Lifetime, ces morceaux dont tu penses que ça va faire un four parce qu’ils sonnent différents, et qui finissent par devenir entêtant et que tu chanteras à tue-tête. Au final, aujourd’hui, leurs setlists de concert ressemblent à un best-of fédérateur. Mais toi, le hipster de merde dont le credo “c’était mieux avant” s’adapte à tout même aux paquets de Chocapic, tu vas trouver à y redire…
  • C’est de la soupe commerciale et standardisée dont Coldplay est devenu gourmand. Quitte à perdre une identité. Ce qu’on appelle tubes chez Coldplay, c’est Yellow, c’est Clocks, c’est Speed of Sound, c’est Viva la vida, et éventuellement, c’est Charlie Brown. Après ça, faut pas pousser non plus hein. Ah, et le hipster t’emmerde.

 

 

Chris Martin est l’incarnation du feel-good et des bonnes vibes

 

  • Chris, c’est le genre de type qui te donne la banane dès qu’il débarque sur scène, ce mec dont t’as l’impression d’être le pote et qui donne tout ce qu’il a pendant deux heures de show. Contrairement à d’autres rockstars, il ne laisse pas la sensation qu’il a pris la grosse tête. Genre Kanye mes couilles.

 

 

  • C’est surtout un gros bouffeur de tofu qui te vend du feel good à l’hollywoodienne et qui te sourit tant que tu lui rapportes un max de blé.

 

Ce sera peut-être la dernière fois qu’on les verra

 

  • 16 ans après Parachutes, Coldplay pourrait opérer une très longue pause. Chris Martin avait confié que ce 7e album pourrait être le dernier parce que le groupe est arrivé au bout d’un processus. Donc autant en profiter.
  • Si Saint Chris l’a dit alors… Ouais, bah bon débarras.

 

 

Pour les convaincus, vous pouvez toujours réserver vos places ci-dessous.

8 Comments

Post A Comment