Tom Chaplin – The Wave

Echappé de Keane, Tom Chaplin, leader de la fameuse formation britannique, entend nous faire vibrer au son de sa superbe voix sur un premier effort solo. Vent de fraîcheur ou déception défraîchie? Plongeons dans The Wave.

Violons à l’unisson, piano, grosse caisse, guitare discrète: l’ouverture de Still Waiting ne fait pas dans la finesse. La voix de Tom Chaplin éclate, susurre, implore, résonne avec puissance, passe en somme par toutes les émotions possibles. Toujours avec efficacité, toujours avec justesse. Peut-être trop? Rien ne déborde de ce The Wave, à l’excellente production. Entre ballades mélancoliques et singles efficaces, Tom Chaplin sait efficacement comment mener son bateau, fort de son expérience au sein de Keane: c’est ainsi que le synthé de The River surgit au détour d’un pré-refrain, pour soutenir le chant du songwriter le temps d’un refrain taillé pour les stades.

Nulle surprise n’est à attendre de ce The Wave, et peut-être est-ce un critère essentiel pour pouvoir l’apprécier: Tom Chaplin connaît la chanson, et déroule un répertoire convenu et efficace. On peut déceler, avec attention, quelques éléments attirant notre attention: cette guitare éthérée très post-rock à la clôture de Worthless Words; le petit clavier accompagnant les couplets de I Remember You et le saxophone accompagnant sa progression pour délivrer un élégant solo final; l’introduction avec effet électronique sur la voix de Chaplin de Bring the Rain rappelant Migraine de twenty one pilots; quelques superbes chœurs féminins; mais l’ennui se fait trop souvent présent.

tom-chaplin

Est-ce par souci de convention, par peur de la prise de risque, par volonté de faire un album qui “marche”? The Wave s’inscrit dans la tendance actuelle, dans la marée des productions pop modernes, gentiment fade, sans inventivité, cachant ses défauts sous des nappes de production habilement réalisées. Ici l’émotion est factice, surfaite, sans réelle âme. Encore une fois, Tom Chaplin récite ses gammes, sans oser s’aventure dans des domaines d’expérimentations, sans tenter quoi que ce soit de neuf, sans se laisser pousser par une quelconque folie créative.

Taillé pour les stades, alternant émotion et éclatant en séquences tires-larmes, laissant échapper quelques refrains électro-pop, The Wave sonne creux. Son écoute n’est pas désagréable, mais ne laisse aucune trace, aucune impression. On est en droit de demander, au vu des sorties musicales récentes, de nouvelles expérimentations, de nouvelles choses à entendre, tout simplement. Sans le nom du leader de Keane apposé à la pochette, nul doute que cette vague passerait inaperçue. Tom Chaplin délivre un répertoire convenu, convaincu de son succès commercial. Mais à l’ère d’une industrie musicale en pleine mutation, est-ce vraiment ce que le public recherche?

 

Tracklisting:

Stil Waiting

Hardened Heart

The River

Worthless Words

I Remember You

Bring the Rain

Hold on to Our Love

Quicksand

Solid Gold

See It so Clear

The Wave

Nos morceaux favoris: I Remember You, See It so Clear

La note: 4/10

http://www.tomchaplinmusic.com/

 

Concerts Keane
Disponible
Keane à Bruxelles - 20 janvier 2020
 
Keane à Paris - 21 janvier 2020
 
Keane à Ramonville-Saint-Agne - 29 janvier 2020
No Comments

Post A Comment