Lianne La Havas offre un concert parfait

Lianne La Havas a enchanté le magnifique Théâtre des Bouffes du Nord ce dimanche soir, pour ce qu’on peut quasiment qualifier de concert d’exception.

Après une longue tournée, solo et en première partie de Coldplay, Lianne La Havas revenait dans la ville lumière après 2 concerts dans la capitale cette année, un au Casino de Paris, l’autre au festival Fnac Live. Dans les deux cas, Lianne était accompagnée de ses musiciens. Ce n’était pas le cas ce 23 octobre où la belle anglaise était seule avec sa guitare et 500 chanceux qui ont pu admirer une démonstration musicale impressionnante. Le splendide Théâtre des Bouffes du Nord affiche complet, un cadre absolument magique, dont le charme égale presque celui de l’artiste d’origine jamaïcaine. Ceux qui ont préféré rester devant leurs écrans pour ce pauvre PSG-OM ont eu tort. On vous raconte pourquoi!

Lianne entre en scène peu avant 21 heures, le public est silencieux, l’acoustique de la salle est parfaite et Lianne La Havas est resplendissante. Particulièrement élégante, elle débute son concert en demandant la participation du public, presque intimidé par l’aspect grandiose du lieu. Tout est parfait, déjà, Lianne affiche un sourire magnifique, chante merveilleusement bien. Elle remercie le public parisien pour sa présence et introduit le morceau suivant, single de son dernier album Blood, il s’agit de Green & Gold. La voix de l’artiste britannique est posée, pas forcée, mais simplement magnifique et son jeu de guitare est tout aussi parfait. On en a des frissons. Les sourires se propagent alors partout dans la salle en partant de celui de l’artiste du soir. Lianne nous scande à la fin du morceau un très sincère “Je vous aime”.

soundofbrit_liannelahavas_bouffesdunord_23octobre2016_09

L’émotion est palpable, la chanteuse est sincère, elle sourit, regarde la salle de gauche à droite et prendra le temps après chaque morceau d’introduire le suivant et de discuter avec son public. L’intimité n’en est que renforcée. Le concert se poursuit avec Unstoppable, morceau magnifique, l’acoustique de la salle permet de profiter de chaque détail de la voix et du jeu de guitare de Lianne La Havas. Le public est encore timide mais accompagne volontiers la chanteuse lorsqu’elle le demande. Le silence est en revanche tellement intense entre les morceaux qu’on entend Lianne accorder sa guitare alors que les amplis sont coupés.

soundofbrit_liannelahavas_bouffesdunord_23octobre2016_05

Lianne poursuit avec No Room for Doubt, chanson qui l’a fait connaitre mondialement et enchaîne avec une reprise d’Aretha Franklin tout simplement exceptionnelle. Elle entame I Say A Little Prayer, le public jubile. Un moment fort du concert ponctué par des envolées lyriques dont elle seule est capable.En effet, elle ajoute à presque à chaque morceau un passage a capella, toujours parfaitement éxécuté. Tout est fait avec justesse, le public chante avec elle, on atteint presque la stratosphère. Lianne parvient aisément à varier entre ballade et chansons plus rythmées. Tokyo fait parti de ces morceaux plus rapides, mais toujours aussi aérien, l’audience claque des doigts, accompagne Lianne La Havas, toujours aussi souriante. Elle invite le public à chanter sur Grow, et nous affirme à la fin du titre qu’elle se sent à la maison. Et pour être honnête, nous aussi on se sent à la maison tellement l’atmosphère régnant dans le Théâtre des Bouffes du Nord est chaleureuse.

Lianne La Havas termine son set principal avec Midnight, et repart sous les ovations d’un public conquis, debout. Mais Lianne aime son métier, aime son public. On la voit regarder si ses fans sont toujours présents en se penchant derrière les murs délabrés de la salle parisienne. Qui aurait eu pu partir après une telle démonstration de talent, d’humanité, d’humilité ? Lianne La Havas ne sait plus quoi jouer, la setlist prévue est probablement épuisée. Alors c’est le public qui fait des propositions et elle dispose. Elusive est choisie et Lianne nous avoue que c’est la première fois de sa carrière qu’elle cède aux demandes du public. Le concert d’achève sur un Forget splendide, splendide comme tout ce qu’il y eu dans cette soirée. Cette salle, ce public, et puis Lianne La Havas, élégante, musicienne et chanteuse de talent. En tout cas même si Lianne La Havas crie Forget dans toute la salle, nous on oubliera rien, on s’en souviendra même pendant longtemps.

 

No Comments

Post A Comment