La Découverte du Dimanche: TĀLĀ

TĀLĀ est une jeune productrice londonienne de musique électronique qu’on gardait en réserve mais qu’on vous invite à découvrir dès à présent. Créativité, éclectisme et multiculturalisme sont trois mots qui la définissent. On vous en dit plus! 

D’un père Iranien, et d’une mère Anglaise, TĀLĀ grandit dans la banlieue sud de Londres. Son multiculturalisme se ressent dans la musique qu’elle nous propose. Mélangeant des influences R&B, breakbeat ou encore musiques orientales, son électro-pop apparait comme sans barrière, sans frontière. Touche-à-tout, elle a développé sa passion pour la musique à l’âge de 7 ans, en débutant le piano. Frustrée de se voir limitée à apprendre les classiques, elle se mit à composer ses propres musiques. Et ce goût pour la composition s’est accentué lors de son adolescence où elle a prit conscience de l’immense opportunité que représentait les nouvelles technologies. Elle télécharge alors des logiciels de créations musicales sur son ordinateur, et se mit à créer ses propres beats.

Peu de temps après ses débuts, elle intègre la prestigieuse école d’art The Brit School dans laquelle elle s’aperçoit de deux choses: elle apprend enfin à développer sa passion ; mais elle n’est pas la seule à vouloir vivre de la musique. Elle comprend alors qu’il faut qu’elle redouble d’efforts afin de sortir du lot! Pleine de ressources, elle fait un travail d’introspection et parvient à attirer l’attention du célèbre duo de producteurs Craze & Hoax – connus notamment pour avoir produit le fameux Next to Me d’Emeli Sandé – qui l’aide à accroitre sa créativité. Soutenue également par son entourage, elle raconte qu’elle s’amusait à faire des boeufs avec son père qui jouait du sitar ou du tabla tandis qu’elle l’accompagnait au piano.

Ce travail portera ses fruits en lui permettant d’étendre davantage ses horizons musicaux. Le jeune label indépendant Aesop la signe quelques mois plus tard et lui propose de réaliser son rêve: sortir un premier disque. Elle confirme son talent en 2014 avec le puissant Alchemy qui nous transporte dans une transe forte agréable. Mise en relation avec d’autres artistes, elle rencontre la talentueuse BANKS qui lui prête sa voix sur Wolfpack. Désormais signée chez Columbia, la jeune compositrice et productrice voit sa discographie s’étendre à 4 EP, dont le dernier Zāl est paru le 9 Décembre dernier.

En bref, TĀLĀ est une artiste au style bien particulier et à l’esthétique parfaite, que ce soit dans la stylisation de son nom de scène, dans l’illustration de ses pochettes d’albums ou encore dans ses clips. Elle offre un univers intriguant, expérimental et fortement inspiré de l’ère numérique et de ses racines orientales. On est contemplatif du travail qu’elle fournit sur chaque track qu’elle produit, parvenant à nous faire voyager dans tous les recoins de la Terre. Elle est un mix parfait entre FKA Twigs, M.I.A. et BANKS! Mais la meilleure pour décrire son travail est elle-même. “C’est un melting pot d’influences, d’émotions et d’expériences. Un imprévisible voyage honnête et brut… ma musique résonne comme mon monde”. TĀLĀ signifie “or” en langue persane, et on comprend donc mieux comment elle arrive à transformer tout ce qu’elle touche en bijou!

tala zal

No Comments

Post A Comment