Allan Williams, l’homme qui a découvert les Beatles, est mort

Allan Williams, manager et fondateur du Jacaranda à Liverpool, avait propulsé sur le devant de la scène les Beatles, aux balbutiements de leur carrière.

2016 se termine symboliquement par la mort d’un homme sans qui les Beatles n’auraient peut-être pas vu le jour. Allan Williams, figure de la scène musicale et culturelle de Liverpool, est mort à l’âge de 86 ans, vendredi 30 décembre.

Bourgeois de naissance, Williams s’est rapidement distingué dans le Liverpool underground. En 1958, locataire au 21 Slater Street, il transformait cette boutique en un bar/café qui devient un des clubs les plus courus de la ville et comptant parmi ses clients les futurs membres des Beatles. C’est au Jac (le surnom du Jacaranda) que John Lennon et Paul McCartney joueront plusieurs concerts de mai à août 1960. Ils se produiront également au Blue Angel, un autre bar géré par Williams. Conscient de tenir un groupe au potentiel illimité, Allan Williams joue les entremetteurs et envoie les quatre jeunes garçons à Hambourg où ils exploseront devant le grand public et joueront 280 concerts.

La ville allemande sera le tremplin du groupe liverpuldien. Sans Williams, il n’aurait peut-être pas existé en tant que tel (même si Lennon avait monté les Quarrymen avant de co-fonder les Beatles), mais surtout, sans le rôle qu’il a joué pour Hambourg, les Beatles n’auraient sûrement pas connu le succès qui fut le leur les années qui suivirent. En 1962, Brian Epstein deviendra le manager officiel des Beatles, quelques mois après les avoir entendu dans le fameux Cavern Club.

Le premier propriétaire du Jacaranda et l’homme qui a découvert les Beatles, Allan Williams, est malheureusement décédé à 86 ans“, a annoncé le club sur Twitter. Le disparition de Williams a été confirmé ensuite par l’exposition permanente The Beatles Story, installée à Liverpool, laquelle a rendu hommage à un homme qui a “aidé à façonner le groupe pour en faire ce qu’on en connaît aujourd’hui“. “Nous sommes profondément attristé d’apprendre la mort d’Allan Williams, un ami pour bon nombre d’entre nous à la Beatles Story“, a commencé le porte-parole de l’exposition, Martin King.

No Comments

Post A Comment