Le Top Rédac 2016: l’année résumée par nos auteurs

Tradition oblige, nos rédacteurs partagent leurs coups de coeur de l’année à travers ce Top Rédac 2016! En effet, pour la troisième année consécutive, chacun de nos auteurs a eu le plaisir de choisir ses trois artistes British préférés, sa révélation UK des 12 derniers mois ainsi que l’artiste ou groupe international de l’année. De quoi rafraichir vos playlists et débuter 2017 avec du bon son!

Jack Garratt en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 26 août 2016

Jack Garratt en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 26 août 2016

Chris

Jack Garratt

Avec son premier album Phase, il a confirmé tout son potentiel mais semble ne pas avoir tout dit sur ses capacités à toujours surprendre, créer là où on ne l’attend pas. En plus d’être une véritable expérience en live, l’artiste s’impose comme un incontournable pour tous ceux qui cherchent une musique vivante et loin des conventions.

Crystal Fighters

Remis d’un deuil, le groupe anglo-espagnol a toujours une joie de vivre fédératrice. Et leur troisième album Everything Is My Family est un bijou en la matière. Avec eux, le concept de luminothérapie prend tout son sens et en cas de coup de mou, ils sont assurément LE remède.

The Last Shadow Puppets

Il a fallu être patient avant de revoir la plus belle bromance du rock indé anglais se reformer sous nos yeux et pour le plus grand bonheur de nos oreilles. Avec Everything You’ve Come To Expect, le groupe britannique a servi un des meilleurs albums de ses dix dernières années.

Révélation: Black Honey

Incontestablement l’un des ovnis de l’année. Tout droit sorti d’une BO de Tarantino, ce groupe britannique a toutes les cartes en main pour devenir l’un des incontournables de la scène rock en 2017.

Artiste international: M83

En sortant Junk dans un registre où on ne l’attendait pas, Anthony Gonzales a surpris son petit monde tout en offrant un côté dansant neuf à une formation musicale qui n’a plus à prouver. Si ce n’est qu’elle maîtrise tout à la perfection.

Tom Grennan

Mathieu

M.I.A.

Cette année 2016 était sans aucun doute l’année de notre Mathangi adorée! Artiste engagée et composant sur l’actualité, elle nous a offert un 5° album, AIM rempli de pépites! En parallèle, elle n’a pas manqué de réveiller les critiques qui ont très mal vu sa collaboration avec H&M ou encore son détournement du maillot du PSG dans le clip de Borders... Peu importe, on aime son côté incisif, sa forte personnalité et surtout sa recherche permanente de sons nouveaux!

Aquilo

Le duo formé par Tom Higham et Ben Fletcher a marqué 2016 avec leurs nouveaux titres distillés semaines après semaines. Fan depuis leur début, je ne cesse d’être épaté par le talent et l’alchimie de ce binôme qui nous balance des sons finement travaillés du haut de leur jeune âge! Entre le sublissime Sorry, l’envoûtant Silhouette ou encore You Won’t Know Where You Stand, je me suis régalé! Et même si la majeure partie de leur premier opus a été d’ores et déjà été dévoilé, j’ai hâte d’être au 27 Janvier prochain pour découvrir leurs dernières surprises!

James Blake

En passion pour James Blake depuis notamment Retrograde et l’inconditionnel Life Round Here, j’attendais son nouvel opus avec impatience! Et je dois avouer que The Colour in Anything ne m’a pas déçu! Mélancolie, éclectisme et somptuosité, le crooner de 28 ans a sorti 17 magnifiques tracks. Je vous conseille de (re)découvrir le grandiose Choose Me, mon titre le plus écouté cette année. Un artiste éblouissant!

Révélation: Tom Grennan

Un EP plébiscité par la critique, une tournée internationale avec Chase & Status, des propositions de dates partout en Europe, bref, 2016 aura été l’année de Tom Grennan! Et il compte bien poursuivre son chemin notamment avec un second EP à paraitre en février. Une splendide découverte pour un talent qui risque d’exploser d’ici quelques semaines!!

Artiste international: Sevdaliza

La jeune iranienne basée à Rotterdam m’a totalement pris dans son univers fort intriguant depuis Sirens of the Caspian. Avec Time et Human, elle aura prouvé que ses expérimentations se transforment toujours en or. Elle possède un côté artistique fascinant, une esthétique captivante autant musicalement que visuellement – ses clips sont des réels chefs-d’oeuvre! Une artiste inclassable qui semble être issue d’une autre planète. Tout simplement sublime et dépaysant!

Muse en concert à la Tour Eiffel, Paris, le 28 juin 2016 par Soundofbrit

Muse en concert à la Tour Eiffel, Paris, le 28 juin 2016 

Melvil

Radiohead

Le retour d’un des plus grands groupes de l’histoire de la musique était forcément immanquable. A Moon Shaped Pool est une incroyable réussite, à mi-chemin entre nouveaux morceaux et classiques live ré-enregistrés, et des titres désormais phares comme Burn the Witch et Present Tense. Coup double également pour Radiohead avec 2 incroyables Zénith, expériences sensorielles folles qui ont marqué chaque spectateur présent dans la salle. On attend maintenant avec impatience leur set au Main Square en 2017.

Muse

Le mitigé Drones court maintenant vers son deuxième anniversaire, et le trio Muse continue toujours d’être aussi actif. Ainsi, la fin Février et le début Mars ont vu l’AccorHotels Arena accueillir le groupe pour pas moins de 6 folles dates, autant d’invitation à un voyage pour un rock spatial, sonique, et un show grandiloquent comme la formation sait si bien le faire. Forcément marquant.

David Bowie

L’ombre du géant musical a plané sur le monde entier tout au long de 2016. Un exceptionnel album qui a servi de mesure de qualité pour tous les autres albums britanniques sortis cette année, un tragique décès que personne n’attendait, un héritage musical fou qui vivra pour encore de nombreuses générations. Auteur, compositeur, interprète, musicien de génie: l’incroyable génie aura indéniablement marqué 2016. Espérons maintenant que pour lui, la vie est plus belle sur Mars.

Révélation: The Japanese House

C’est l’artiste à écoute d’urgence: Amber Bain, sous couvert de son projet The Japanese House, délivre une pop complexe, éthérée et rêveuse, pleine de subtiles percussions et d’envoûtantes mélodies. Son passage au Pop-Up du Label n’a fait que renforcer ces positives impressions. Avec 3 EP au compteur, on attend maintenant un album pour la jeune anglaise: en attendant, le futur lui appartient.

Artiste international: twenty one pilots

Vous les connaissez grâce à leur titre Stressed Out, mais le duo twenty one pilots est bien plus qu’un simple succès radiophonique: mélange excitant de pop, rap, rock, ukulélé, électro et autres facéties, la musique du groupe est insaisissable. Leur dernier effort en date, Blurryface, a beau être sorti courant 2015, il se joue encore très largement dans nos oreilles en 2016. Sans oublier une exceptionnelle date au Zénith pour Tyler Joseph et Joshua Dun, show de presque 2 heures impressionnant et débordant d’émotions. Un déjà très grand groupe.

Foals en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 28 août 2016

Foals en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 28 août 2016

Romain

The Libertines

Cette année 2016 a marqué la confirmation du succès de la reformation du groupe mené par Carl Barat et Pete Doherty. Une tournée au Royaume-Uni réussie avec un passage à l’O2 London flamboyant. Une tournée européenne du même tonneau. On ne peut que souhaiter que les likely lads continuent sur leur lancée.

Foals

Le groupe qui a réussi son année 2016. Un an après la sortie de What Went Down, la bande à Yannis Philippakis nous aura prouvé que, oui, elle peut s’imposer en live et conquérir un public. Que ce soit à Rock en Seine ou à Reading and Leeds, force est de constater que Foals est un groupe qui capte l’audience, qui nous fait nous éclater. On a hâte de les revoir très vite face à nous.

Slaves

La relève du punk britannique a effectué le grand chelem. Après une très bonne année 2015, le duo du Kent nous a ravi avec un deuxième album qui correspond vraiment bien aux personnages d’Isaac et Laurie. On aime leur musique parfois brute pour ce qu’elle est, pourvoyeuse de messages et de prises de position sur la situation au Royaume-Uni. Capables d’assurer le show à la fois en petite salle mais aussi devant une fosse immense, ils sont une valeur sûre.

Révélation: The Sherlocks

Si vous aimez Arctic Monkeys, The Courteeners, alors ce groupe est fait pour vous. Petite formation venue tout droit du Yorkshire (Sheffield pour être exact), les 4 lads nous lâchent des morceaux résolument indie rock et hyper entraînants (quelques EPs à leur actif). Leur set à Reading a démontré que leur réputation n’était pas infondée.  Récemment signés par un label outre-Manche, nul doute que l’on va entendre parler d’eux dans les prochains mois. Stay tuned !

Artiste international: All Tvvins

On est en fin d’année, il fait froid…. L’été vous manque. Qu’à cela ne tienne, la solution est toute trouvée et vient d’Irlande (oui c’est un peu étonnant dit comme ça) : All Tvvins. Ce groupe dublinois, qui a sorti un album cette année, est une véritable pépite. A la frontière entre la pop, l’électro-rock et l’alternatif, leur musique fait voyager, planer. Aussi doués en live qu’en studio, on leur souhaite de continuer sur leur lancée en 2017 et aussi de revenir fouler le sol français.

bowie

Hugo

Foals

Foals pour leurs concerts toujours incroyables et variés!

Noel Gallagher

Un choix un peu plus subjectif pour ce deuxième artiste. Noel Gallagher a marqué mon année. Son concert au Y Not Festival à Manchester restera à jamais dans ma mémoire. Un génie de la musique capable de rassembler plusieurs générations autour de son génie musical

David Bowie

Et enfin comment ne pas mentionner, Monsieur David Bowie. Un album Blackstar de toute beauté et un décès qui a affecté, au delà du monde musical, le monde entier. Un artiste immense qui a révolutionné l’art, la musique, le monde. Bravo et surtout merci!

Révélation: VANT

Cette année 2016 fut riche musicalement. Avec de belles découvertes, de beaux moments de communions mais aussi de désillusions. Voilà pourquoi VANT est pour moi la révélation de l’année! Un groupe engagé comme en témoigne l’incroyable Peace & Love en hommage aux attaques du Bataclan. Un rock qui tache et qui dénonce, magnifique.

Artiste international: Strokes

Et comme la musique ne se résume pas qu’à la Grande Bretagne, le retour des Strokes avec leur EP Future Present Past a ramené l’espoir de retrouver la bande de Casablancas avec un album voire un passage en France l’année prochaine.

Laissons place à 2017 maintenant pour de nouvelles aventures, de nouvelles émotions et comme dirait Mattie Vant: PEACE & LOVE

The Last Shadow Puppets en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 26 août 2016

The Last Shadow Puppets en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 26 août 2016

Samuel

Muse

Puisque ça a été l’année de la cure pour moi : six concerts, dont cinq Bercy et un final grandiloquent bien qu’imparfait à la Tour Eiffel. Un séisme live immense, inlassable.

David Bowie

Sa mort et la sortie de son ultime album Blackstar m’a conforté dans l’idée de me replonger dans sa discographie. Résultat : plusieurs heures d’écoutes délicieuses que prouvent bel et bien que Bowie est l’icône musicale de toute génération.

The Last Shadow Puppets

C’était comme un rêve. La reformation du super-groupe a été comme un choc pour moi, tant leur premier album m’avait marqué au fer rouge. Un album, un Olympia et puis un clap de fin à Rock en Seine ? Que demander de plus ?

Révélation: TOY

Le groupe m’a conquis avec son troisième excellent album, Clear Shot. Psyche à souhait, bien produit et assez retro dans ses sonorités, le cocktail idéal et extrêmement addictif !

Artiste international: Frank Ocean

On y croyait même plus. Son très attendu nouvel album, Blonde a enfin courtisé nos oreilles et quel claque. Tout simplement le meilleur album de l’année. Grand, profond et fort, mais aussi d’une finesse incroyable. En boucle !

Pete Doherty en concert au Bataclan, le 16 novembre 2016

Peter Doherty en concert au Bataclan, le 16 novembre 2016

Brian

Peter Doherty

Décidément, 2016 fut une année chargée pour Peter Doherty. Après une tournée avec les Libertines pour promouvoir leur album Anthems for Doomed Youth, on retrouve le dandy anglais dans les salles pour défendre l’excellent Hamburg Démonstrations. Si la fascination pour le personnage qu’il représente ne s’estompe jamais, c’est car il reste profondément imprégné de ses créations sur scène, quitte à ce que la chaos règne, titubant entre douceur et violence.

Michael Kiwanuka

Après quatre ans de silence, Michael Kiwanuka revient avec Love and Hate, un nouvel album autant inspiré qu’inventif, où l’introspection se mêle à la proclamation. L’artiste s’impose de plus en plus dans le domaine de la soul-folk, tout en rappelant que les limites sont faites pour être transgressées.

The Boxer Rebellion

Album de la consécration pour The Boxer Rebellion, Ocean by Ocean n’est pas sans rappeler certaines sonorités entendues sur les albums de Brandon Flowers et The Temper Trap. Plutôt une excellente nouvelle donc, pour un groupe qui a su se moderniser tout en gardant le son atmosphérique qui a fait sa marque de fabrique.

Mention Spéciale: Youngr

Multi-instrumentiste de talent, popularisé après la publication de son bootleg de Sweet Disposition du groupe australien The Temper Trap, Youngr n’a pas fini de nous surprendre.

Révélation: Oscar

Cut and Paste, son premier album, est un véritable concentré de culture britannique. Souvent comparé à Blur, The Smiths ou Morrissey, le jeune artiste londonien a su s’approprier les idoles de son adolescence pour en faire un album rafraîchissant et inspiré.

Artiste international: Bon Iver

Il est toujours difficile de choisir entre plusieurs artistes, tant les styles diffèrent et les appréciations varient. Mais mon choix a du se porter vers Bon Iver. 22, a Million n’est sans doute pas son meilleur album, mais démontre une réelle volonté de toujours se réinventer, d’aller vers une recherche du divin. A cela, nous nous devons d’ajouter la magnifique performance de Justin Vernon au Sidney Opera House, une interprétation intimiste de son répertoire.

Certains artistes méritent d’être cités, notamment Public Access TVLa FemmeNicolas JaarEmmsjé GautiJusticeLas Aves, …

The Courteeners

Lauren

Pas évident de choisir trois artistes UK… Pour moi je dirais, The Courteeners & Mystery Jets, que j’ai revus tous les deux après six ans d’attente à Paris, et avec qui j’ai passé deux super soirées. Un kiff total ! Je rajouterai The Divine Comedy à la liste, qui m’ont aussi bien vendu du rêve dans cette même salle, et que j’ai hâte de voir aux Folies Bergères en février.

Revelation : Blossoms !

Artiste International : Vianney… Non je plaisante. Twenty One Pilots.

xdaughter-en-concert-au-trianon-le-lundi-17-octobre-2016-11

Laurent

Radiohead

L’album le plus réussi de l’année!

Daughter

Une bien belle consécration avec leur deuxième essai Not to Disappear.

David Bowie

Comment ne pas évoquer ce grand Monsieur et son ultime album Blackstar?

+ mention particulière à Placebo pour leur tournée anniversaire et leur concert exceptionnel à l’Accor ArenaHotels Paris

Révélation: Beyond The Wizards Sleeve

Avec leur album The Soft Bounce mixant habilement rock psyché, électro et krautrock.

Artiste international: Moonface and Sinaii

Moonface and Sinaii et leur deuxième collaboration My Best Human Face alliant pop indé, rock prog et krautrock.

The Libertines en concert à l'Olympia le 07 Mars 2016

Zoé

The Libertines

Ravie de voir que la bromance Pete/Carl est repartie pour durer, je les ai vu 5 fois en live cette année!

Foals

J’arrive après tout le monde mais j’ai découvert le groupe cette année et depuis je les lâche plus, j’admire le style unique qu’ils ont et leur engagement, notamment politique.

The Last Shadow Puppets

2016 c’était leur année, ils sont revenus avec un album toujours aussi surprenant et passionant. Et en live, ça ne décoit pas, la bromance fonctionne totalement sur scène.

Révélation: The Veils

Même si le groupe est pas tout nouveau je l’ai découvert cette année à l’occasion de plusieurs articles pour SOB et j’adore leur dernier album Total Depravity car il est totalement unique en son genre !

Artiste international: Arcade Fire
Pas encore d’album en 2016 pour Arcade Fire, mais un concert intimiste à Barcelone auquel j’ai eu la chance d’assister ! Arcade Fire et leurs styles divers impressionnent toujours et je vous conseille d’aller à une de leur date en festival pour 2017 !

Jamie T

Emma

The Last Shadow Puppets

Le retour triomphal d’un super-groupe qui en huit ans n’a rien perdu de sa qualité et de sa fraîcheur : deuxième album impeccable de bout en bout, une tournée pleine de surprises (diverses reprises en fonction des différents concerts) et de bonne humeur, et pour clore le tout un EP très réussi lui aussi : rien à redire.

Jamie T

Jamie T en deuxième place, tout simplement pour son concert au Trabendo en novembre dernier, que je considère vraiment comme l’un de mes meilleurs concerts de l’année. Sa présence sur scène, l’ambiance intimiste avec le public reprenant ses titres en choeur… vraiment un très très bon souvenir !

Muse

Avec Drones, Muse n’ont certes pas produit leur meilleur album, mais ont tout de même su relever le niveau par rapport à The 2nd Law, ce qui donne de l’espoir pour la suite.

Révélation: Let’s Eat Grandma

J’ai pris une petite claque en découvrant ce groupe composé de deux meilleures amies, qui explorent et jouent avec les sonorités, composant un premier album étrange et réellement envoûtant.

Artiste international: twenty øne piløts

Ils ont réellement explosé cette année, avec leurs singles Stressed Out, Ride ou encore Heathens. Mêlant multiples instruments et styles musicaux différents, ils réussissent néanmoins à créer des albums cohérents avec un style bien à eux, et sont de véritables performers en concert : on comprend sans peine leur succès.

The Last Shadow Puppets en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 26 août 2016

The Last Shadow Puppets en concert au Festival Rock en Seine, Domaine National de Saint-Cloud, le 26 août 2016

Mariam

The Last Shadow Puppets

Parce que Miles Kane et Alex Turner ont livré un album qui fait du bien, que l’on ne se lasse pas d’écouter et de réécouter. Une bonne dose de rock sexy et de notes ajustées, de rythmes déchaînés et des sonorités toujours aussi justes.

Keaton Henson

L”album que nous a offert Kenton Henson cette année, était la touche de douceur et de poésie qui nous manquait. Des sonorités sublimées par la mélancolie de l’artiste, qui a ponctué cette année musicale bien dynamique.

David Bowie

S’il ne fallait citer qu’un seul artiste britannique qui a marqué cette année, c’est sans suprise David Bowie. Parce qu’il a sorti son album en un véritable coup de grâce avant de s’éteindre, tout en discrétion, et on n’a pu se lamenter qu’en écoutant sa dernière oeuvre, cette étoile noire qui a accompagné ses derniers instants. Une oeuvre à l’image de l’artiste, grandiose.

Révélation: Meilyr Jones

Digne de The Divine Comedy, ce dandy gallois a su se démarquer avec une pop flamboyante et raffinée. Très prometteur pour 2017…

Artiste international: Aliocha

Un nouveau songwriter québécois qui va beaucoup faire parler de lui en 2017 et qui a déjà fait de jolies choses en 2016. Sa rythmique très folk est à la fois sincère et maladroite, ponctuée par une voix fougueuse.

aquilo-band-uk-music-human-sohn

Solly

Bowie

Aucun autre artiste n’arrive à la cheville de celui qui nous a malheureusement quitté il y a bientôt un an, Blackstar en est une nouvelle fois la preuve.

Hannah Lou Clark

Une voix envoûtante et des morceaux péchus pour une artiste que j’ai pu découvrir en live lors du très bon Record Store Day au Point Ephémère.

Helsinki

Parce que je n’avais pas eu la chance de revoir le groupe de Drew McConnell depuis plusieurs années. Et que son concert à la Mécanique Ondulatoire  le 12 mars dernier, était plus rock’n’roll que celui des Libertines, quelques jours plus tôt, à l’Olympia.

Révélation : Shock Machine

James Righton, de feu Klaxons, est de retour sur le devant de la scène. Celui qui était coincé derrière son clavier avec son ancien groupe rempli à fond son nouveau rôle de showman et n’hésite pas à se mêler au public pour danser ou se moquer des accros aux smartphones. Bonus : il est très bien entouré puisqu’on retrouve, entre autres, Anna Prior (Metronomy) à la batterie et Edd Gibson (Friendly Fires) à la basse.

Artiste internationalAdam Green

Encore un artiste que je n’avais pas revu depuis quelques années. Après l’avoir raté à la Gaîté Lyrique, c’est à Nantes que j’ai pu visionner son film Aladdin et le découvrir entouré d’un nouveau groupe (les français de Coming Soon). Une très bonne soirée avec un Adam toujours très souriant, un peu dingue, mais touchant et qui prend plaisir à satisfaire son public en acceptant toutes les requests de chansons.

No Comments

Post A Comment