Little Comets – Worhead

Alors que la sortie de cet album fut quelque peu chaotique avec une publication prévue pour le 3 février puis repoussée au 10 mars, Little Comets fait bien son retour avec Worhead. On l’a écouté. Verdict!

Le trio d’indie rock anglais est de retour dans les bacs. Spécialistes d’un indie rock dansant depuis plusieurs années, Worhead nous plonge dans un univers calme et ensoleillé. Ceci dit, parler d’originalité serait mentir. Cet album est assez plat et n’offre pas la possibilité à son auditeur d’entendre quelque chose de nouveau.

Worhead démarre avec le titre éponyme. Une voix suraiguë, et un riff sans intérêt. L’entrée en matière n’est pas merveilleuse. En revanche, l’album commence réellement avec The Man Who Wrote Thriller, ballade joliment menée. L’univers de Little Comets est reconnaissable avec un refrain aérien et des choeurs parfaits. Mêmes remarques pour Common Things où la guitare apporte enfin un plus. Malheureusement le titre A bientôt gâche ce début prometteur. Un titre plutôt expérimental, une new-wave peu habituelle et maitrîsée approximativement.

Little Comets passe d’un titre “sympa” à un morceau sans intérêt ce qui rend l’album très hétérogène en terme de qualité et qui rend parfois son écoute pénible. Même si des morceaux comme The Redeemer ou The Great Outdoors peuvent être agréable, l’usage de choeurs est parfois abusive et les synthés souvent en trop. Rappelant parfois The 1975 (avec une production ratée) cet album donne envie de s’amuser mais ne nous le permet pas totalement. Néanmoins, malgré des problèmes certains, cet opus reste dans une continuité indie-rock (pop ?) pas déplaisante et donnant toujours le sourire. Comme Break Bread qui sort du lot, enjouée et entraînant il rappelle le trio comme on le connaît. La fin de l’album rend le bilan moins maigre avec Hunting et une basse enfin audible et une montée de puissance assez jubilatoire même si la production gâche le rendu.

Un bilan donc très mitigé pour ce quatrième album. Léger et ensoleillé pour la plupart, il ne surprend pas. On regrette leur fameux One Night In October qui nous a tellement fait danser! Moins tranchants et inventifs, Little Comets reste décevant. Malgré certains titres bien composés et nous donnant le sourire, d’autres ne méritent clairement pas leurs places sur un tel album. Little Comets n’a peut être plus grand chose à proposer et il semblerait que son heure de gloire soit passée.

Tracklisting:

Worhead

The Man Who Wrote Thriller

Common Things

A bientôt

The Seven Ages of Man

The Redeemer

The Great Outdoors

Louise

Break Bread

Hunting

Same Lover

Nos morceaux favoris: Common Things, Break Bread, Hunting

LA NOTE: 6.5/10

 

No Comments

Post A Comment