Joe Goddard – Electric Lines

Joe Goddard est de sortie et s’évade de Hot Chip avec un nouvel album solo, aux accents dance mais pas que. Écoute et critique. 

Ce n’est pas parce que l’on est membre de Hot Chip que l’on ne peut faire quelques escapades en solo. Si Alexis Taylor, le frontman, l’a bien compris, le musicien Joe Goddard a encore mieux intégré la notion en créant même un projet parallèle, The 2 Bears. Mais ce qui nous intéresse ici, c’est bien le nouvel effort solo de Joe Goddard, galette résolument electro aux nombreuses collaborations. 

Les premiers extraits font honneur au tour de force du début de l’album: Electric Lines démarre avec une triade dance irrésistible, immédiate et imparable. Ordinary Madness ouvre le bal, immédiatement complété du jouissif Lose Your Love et du plus qu’efficace single Home. Productions léchées, mix au point, apports vocaux parfaitement amenés et dosés: Electric Lines démarre très fort avec ce trio de tête, qui nous projette instantanément sur un titanesque dance-floor qu’on aimerait ne jamais quitter. Mais tout ne sera malheureusement pas aussi idyllique.

 

Bien que toujours soutenu par son impeccable production, Electric Lines sombre assez vite dans un mélange electro-pop assez oubliable, aucun des titres suivants ne restituant l’intensité des titres d’ouverture. Lasers, Human Heart et Children se déroulent gentiment, proposant quelques variations d’ambiances bienvenues en adoptant des ambiances plus mélancoliques par moments, mais sans jamais marquer l’auditeur ou lui donner envie d’y revenir. L’encéphalogramme tombe plat, les têtes se déhanchent sans conviction. Sur le plan purement technique, c’est une pure réussite, mais c’est bien simple: Electric Lines peine à décoller. 

Heureusement, ce n’est pas sur cette impression que le nouvel effort de Joe Goddard s’achèvera. Ainsi, c’est à la pénultième place que parvient le titre éponyme, Electric Lines, bénéficiant du parfait renfort de Alexis Taylor, et qui fait mouche. Bien plus mélancolique, le titre se construit avec délicatesse, mêlant intimistes rythmes électronique et chant millimétré porteur de paroles absolument superbes, jouant tout sur la modernisation des relations humaines et de notre rapport à la technologie. Le refrain fait la part belle à une surréaliste explosion de beauté qui frappe en plein cœur, et nous laisse émus et brisés. On appelle ça un coup de maître. 

 Si Joe Goddard a gardé le meilleur pour la presque fin, il n’a pour autant pas négligé la conclusion. Music Is the Answer remplit son rôle à la perfection, faisant ressortir une nouvelle fois les affinités dance du musicien bénéficiant des ajouts vocaux de la chanteuse SLO en featuring. Vision de dancefloor et rythmique chronométré à la perfection, Electric Lines se conclut comme il a démarré: sur une superbe perfection electro-dance. Mais qu’en est-il à l’heure du bilan?

Si les mêmes termes ont souvent été utilisés, ne vous y trompez pas: Electric Lines est un album dense et très varié, qui rend honneur aux multiples affinités de son compositeur. Le souci majeur de cet effort vient de ses inégales compositions et de ses évidentes chutes de rythme. Jonglant entre l’excellent et l’oubliable, Joe Goddard parvient tout de même en moins d’une heure à nous communiquer un plaisir communicatif et à fournir des titres imparables et addictif que l’on ne pourra que réécouter en boucle. Inégal mais varié, parfois oubliable mais souvent efficace et superbe, Electric Lines est un album imparfait mais qui mérite néanmoins toute votre attention. 

Tracklist:

Ordinary Madness

Lose Your Love

Home

Lasers

Human Heart

Children

Truth Is Light

Nothing Moves

Electric Lines

Music Is the Answer (feat. SLO)

Nos morceaux préférés: Ordinary Madness, Lose Your Love, Home, Electric Lines

Note: 7/10

Concerts Hot Chip
Disponible
Hot Chip à Luxembourg-Ville - 4 décembre 2019
 
Hot Chip à Paris - 8 décembre 2019
No Comments

Post A Comment