Paléo Festival J1 : Foals chauffe le public avant les Red Hot Chili Peppers

Appuyé par son noyau de fans dans les premiers rangs, le groupe a réussi tant bien que mal à s’imposer sur la plaine de l’Asse.

21h tapantes, c’est l’heure à laquelle les Foals doivent débarquer sur la grande scène du Paléo. Enthousiasmée par le concert dynamique de la canadienne Sate aux arches qui vient de se terminer, je me dirige donc vers cette grande scène pour voir le fameux groupe. Mes collègues Soundofbrit français parlent souvent de Foals et de leur énergie débordante sur scène, je me réjouis donc de les voir en live- c’est ma première fois.

Les fans des Foals sont au rendez-vous aux premiers rangs, mais il y a aussi ceux des Red Hot Chili Peppers qui se produiront ensuite sur cette même scène. Ces derniers ne connaissent donc pas forcément les Foals. Lorsque le groupe débarque, force est de constater que mis à part le “noyau” de fans qui assure l’ambiance dans la fosse, le reste du public regarde volontiers, mais ne bouge pas. Lorsque la fosse tape des mains, la foule ne suit pas. Il y a des moments un peu longs. Heureusement, My Number arrive – l’un des titres les plus connus du groupe ici en Suisse -, et on danse gentiment. Il en faudra plus que ça pour captiver le public du Paléo, qui à tendance à venir plus pour la bière que pour la musique. Cela s’en ressent lors des chansons plus lentes, où votre correspondante Soundofbrit s’ennuie un peu au milieu de tous ces gens qui bavardent. Après ce moment un peu creux, le leader Yannis Philippakis se rapproche de la foule, ce qui réveille les esprits. En fait, il aurait dû faire cela dès le début, car la foule est à présent très participative. Malheureusement, c’est déjà la fin du concert- Les Foals auront réussi à s’imposer tant bien que mal.

Foals au Paléo, ©Paléo L. Mottet

No Comments

Post A Comment