INTERVIEW : The Sherlocks

 

Après avoir eu le plaisir de découvrir et d’apprécier The Sherlocks dans de petites salles parisiennes comme La Mécanique Ondulatoire en octobre dernier, nous avons le plaisir de retrouver le jeune groupe en première partie du concert de Liam Gallagher début mars.

Les petits protégés de l’Indie rock ont fait du chemin depuis leur debute album : Après un accueil chaleureux de leur premier album Live for the moment et une grande tournée européenne, américaine et même asiatique c’est avec émotion et impatience que nous nous rendons à cette soirée particulière à l’Olympia.

En effet, nous ne pouvions pas rêver mieux comme affiche ! Nous avons également eu le plaisir de pouvoir rencontrer les quatre garçons, deux paires de frères tous venus du nord de Sheffield à Dearne et amis depuis les bancs de l’école : Kiaran et Brandon Crook, Andy et Josh Davidson.

Nous leur avons posé quelques questions :

Pour celles et ceux qui ne vous connaissent pas, pouvez vous vous présenter ? Qui étiez vous avant The Sherlocks ?

Kiaran : Brandon et moi nous sommes frères, tout comme Andy et Josh le sont également ! Nous nous sommes rencontrés au lycée, nous avons commencé par faire des reprises et à jouer à droite et à gauche avant de nous lancer avec nos propres morceaux !

Après le succés de votre premier EP, Live for the moment est sorti en fin d’année 2017  comment at-il été reçu ? 

Brandon : L’accueil a été excellent, il s’est placé très rapidement dans les charts (à la 7 ème place du top anglais) nous sommes très fiers ! Quand on joue le public connaît nos chansons et chantent c’est assez extraordinaire !

Depuis qu’on entend votre nom comme le nouveau groupe d’Indie rock à suivre vous enchaînez les concerts et cela même jusqu’en Asie ! Comment se passe la rencontre avec votre public ?

Josh: Merci pour ce compliment ! La tournée asiatique a été particulièrement géniale le public japonais est très accueillant ! Au Royaume Uni, les gens nous connaissent et il se passe toujours quelque chose c’est assez fou de voir autant de gens venir nous voir et connaître nos morceaux.

Avez vous une routine de de création ? Est ce que les paroles viennent d’abord puis ensuite la mélodie ? Quand vous écrivez une chanson vous pensez d’abord à comment elle va rendre en concert ou la version studio ? 

(ils jettent tous un regard à Kiaran, le chanteur)

Kiaran : C’est moi qui écris les chansons !

Andy : C’est vrai il écrit tout le temps !

Kiaran : J’ai un carnet ou j’écris tout ce qui me passe par la tête, surtout quand je suis en tournée c’est un bon stimuli créatif et après je propose mes idées au groupe, je réfléchis également à des rythmes et on ajuste ensemble avec le reste du groupe. On écrit des chansons avant tout, sans trop penser à comment elles sonnent en live plutôt qu’en studio !

Et vous préférez la scène ou le studio ?

Kiaran : Si on devait choisir ce serait les concerts : ce qui se passe sur scène est vraiment unique et on adore être en contact avec le public !

Brandon : Après on a été que très peu en studio, juste quelques jours pour enregistrer l’album donc on a pas tellement de recul et d’expérience pour vraiment comparer !

Pourquoi avoir choisi Live for the moment pour nommer votre album ? 

Brandon : C’est l’un de nos premiers morceaux et c’est un titre qui nous correspond bien !

Aujourd’hui vous êtes aux côtés de Liam Gallagher. C’était important pour vous de vous retrouver en première partie pendant sa tournée ?

Andy : C’est un grand honneur ! On s’est rencontrés au festival de Leeds cet été dans les backstages et on a tout de suite bien accroché ! Il nous a proposé de faire la tournée avec lui peu de temps après.

Pouvez vous nous dire quelques mots sur le lien entre les réseaux sociaux et les groupes musicaux aujourd’hui ?

Kiaran : On est très actifs sur les réseaux sociaux, surtout Instagram ! Cela nous permet d’être proches de notre public, de partager en temps réel et d’avoir de belles images. On a des fans très fidèles qui nous envoient des messages, on poste des vidéos aussi, des annonces exclusives, des instants de tournée c’est important pour nous !

Question personnelle : votre nom de groupe The Sherlocks est-il un hommage à Benedict Cumberbacht et sa fabuleuse série ou rien à voir ?

Ils rient

Andy : Non ce n’est pas un hommage à Benedict Cumberbatch !

Quels sont vos projets musicaux pour l’avenir ? 

Brandon : On termine notre tournée avec Liam, demain nous joueront en Allemagne ! On retournera sûrement en festival cet été et Kiaran a déja écrit et composé des morceaux pour le prochain album donc on a hâte de pouvoir travailler dessus !

Nous remercions les garçons pour cette rencontre et nous quittons les backstages pour rejoindre la salle. C’est la première fois que The Sherlocks vient défendre son premier album dans une grande salle parisienne. Les lumières s’éteignent et les premières notes de Last night résonnent ! On sent que les garçons ont gagné en assurance ainsi qu’en maîtrise depuis leurs premiers concerts français. Les premiers applaudissements sont chaleureux et on aperçoit même quelques danseurs et danseuses timides malgré le fait que le public attend avec impatience Liam. Le groupe enchaîne ses morceaux les plus énergiques comme Escapade et Chasing Shadows ainsi que le grand Will you be there?. Pendant les quarante minutes, le public semble curieux et conquis. C’est avec une grande assurance qu’ils terminent sur leur titre éponyme Live for the moment qui a semble-t-il avoir traversé la manche. Ils saluent le public parisien en les remerciant et chez Sound of Brit, on a grande impatience de les revoir très vite de nouveau !

 

 

 

 

 

Concerts liés à cet article
 
The Sherlocks à Clermont-Ferrand - 26 septembre 2018
Annulé
Liam Gallagher à Paris - 20 novembre 2018
No Comments

Post A Comment