Demob Happy – Holy Doom

Une explosion de saveurs rock garage : Demob Happy dévoilent le successeur de Dream Soda.

Quatuor devenu trio depuis le départ de Mathew Renforth en 2016, Demob Happy s’attaquent au deuxième album, celui qui confirme souvent ou non les espoirs suscités par un groupe après un premier album de qualité. C’était le cas avec Dream Soda, il y a deux ans. Où en sont-ils désormais ?

Alors, déjà soyons clairs : si vous cherchez le calme, passez votre chemin. À l’aide de riffs ravageurs, Demob Happy sont là pour vous exciter. En onze titres, ce Holy Doom vous en fait la promesse. Le trio va droit au but. Une guitare, une batterie, une basse amènent une rythmique solide qui nous entraîne inlassablement dans leur univers. Une recette simple mais qui fonctionne tellement bien qu’on ne saurait s’en plaindre. Certains titres, comme Liar In Your Head, oppressent. Demob Happy semblent avoir un objectif clair : nous tenir en haleine. Et c’est réussi. Même le plus “calme” des titres, Holy Doom, témoigne d’un penchant électrique. Toutefois, l’intensité des morceaux et leur cadence n’empêchent pas des mélodies de sortir du lot comme le montre l’agréable Runnin’ Around. Mentionnons aussi l’agréable titre de clôture, Fresh Outta Luck, l’un de nos coups de cœur qui nous laisse sur un decrescendo plein de fraîcheur et très appréciable après dix compositions furieuses.

Du côté instrumental, le groupe n’est pas sans nous rappeler le groupe américain Queens Of The Stone Age ou Royal Blood, notamment sur Be Your Man qui nous fait énormément penser à Little Monster. Mais c’est un peu là le problème, ou le tort, de Demob Happy, c’est un groupe qui nous fait presque sans cesse penser aux autres. Prenons l’exemple du titre I Wanna Leave (Alive) : il y a des moments du titre où l’on a impression d’entendre Tom Meighan de Kasabian, à tel point que ça en devient inquiétant !

Toujours est il qu’à l’écoute de l’opus, le choix récent de Frank Carter de les prendre en première partie sur sa tournée européenne sonne comme une évidence. Les deux ont en commun cette passion, cette rage de vaincre et une musique sans fioriture. Spinning Out en est l’exemple parfait.

 

 

Les premiers titres dévoilés nous donnaient l’eau à la bouche. Notre patience est récompensée avec cet opus de qualité signé Demob Happy, le trio de Brighton qu’il faut définitivement suivre.

Tracklist :

Liar In Your Head
Be Your Man
Loosen It
Fake Satan
Runnin’ Around
I Wanna Leave (Alive)
Maker Of Mine
Holy Doom
Spinnin’ Out
Gods I’ve Seen
Fresh Outta Luck

Nos titres favoris : Be Your Man, Loosen It, Fresh Outta Luck

LA NOTE : 8/10

Concerts liés à cet article
 
Kasabian à Paris - 21 juillet 2018
 
Kasabian à Lokeren - 12 août 2018
 
Demob Happy à Paris - 22 août 2018
No Comments

Post A Comment