Years & Years – Palo Santo

Trois ans après leurs tonitruants débuts avec Communion, Years & Years nous revient avec Palo Santo, un hymne LGBTQ pop et fédérateur très auto-centré autour d’Olly Alexander.

 

A la première écoute de Palo Santo, on se dit que l’époque Kitsuné de Years & Years, à l’époque des Real & co, est loin. Et pourtant pas tant que cela, car ce deuxième album, à l’heure de la confirmation pour le trio anglais qui avait réussi des débuts très remarqués avec le brillant Communion, est dans la continuité. Il est encore plus pop, bien qu’habité par les sonorités qui ont façonné le groupe anglais. Plus que jamais omniprésent, de l’artwork aux textes très personnels, Olly Alexander prend les devants et s’impose comme une icône pop en puissance, bien au-delà de la sphère LGBTQ dont Palo Santo mériterait d’être un porte étendard.

On y parle sexe de manière crue, de sexualité, d’amour mais aussi des drames, amoureux comme familiaux. Olly Alexander n’hésite pas à parler de son père, lequel ne lui parle plus depuis ses 13 ans. Il n’hésite pas non plus à évoquer ses déceptions amoureuses, la dépression, ses tribulations sexuelles et la quête d’identité qui débute dès Sanctify, premier morceau et tube en puissance raconte l’histoire de deux hommes hétéro qui partent à la découverte de leur sexualité.


Derrière la plastique pop et dansante (on pense à All For You, Hallelujah et ses sonorités dance), Palo Santo est une fresque de notre époque, avec un leader qui n’hésite pas à la jouer frontale. Alexander est en effet l’un des rares à parler au “Il” pour mentionner l’autre, là où d’autres artistes ouvertement gays parlaient de relations hétérosexuelles (coucou George Michael) ou brouillaient les pistes.

A l’instar de son titre Palo Santo, et comme Communion, le travail de Years & Years est largement marqué par la spiritualité et la religion – Preacher, Sanctify, Hallelujah et bien sûr le très réussi Palo Santo, évocation d’un arbre sacré et référence à cet encens qui servait à chasser les esprits démoniaques chez les incas. Une spiritualité répondant en écho aux récits amoureux et sexuels d’Olly Alexander, du chaud-froid amoureux dans If You’re Over Me aux plans à trois dans Palo Santo.

Remuant et fédérateur bien que parfois inégal, ce deuxième album sert aussi ses moments de douceur aériens, à l’image du superbe Hypnotised ou de l’épuré Here qui vient conclure la galette.

Tracklisting :

Sanctify

Hallelujah

All For You

Karma

Hypnotised

Rendezvous

If You’re Over Me

Preacher

Lucky Escape

Palo Santo

Here

Nos morceaux favoris : Sanctify, Hypnotised, All For You, Here

LA NOTE : 7,5 / 10

No Comments

Post A Comment