Orelsan au Festival Beauregard le vendredi 6 juillet 2018

Rendez vous en Normandie pour les dix ans de Beauregard !

Nous avions très hâte de nous rendre à cette édition à l’occasion de la première décennie du festival.  C’est sur le domaine de Beauregard que la fête nous attendait avec d’immenses artistes au programme comme la légende du rock Jack White ou encore Simple Minds, The Offsprings ainsi que des grands noms de la musique contemporaine française et internationale.

Ambiance de fête d’anniversaire assurée avec une thématique autour du cirque pour accueillir les visiteurs et visiteuses : funambules, grande roue, chamboule-tout humain tout cela inondé par le soleil pendant les quatre jours du festival et une clôture magnifiée par un feu d’artifice surprise. C’est la moindre des choses que de dire que les équipes organisatrices ont sorti le grand jeu.

L’organisation du festival était parfaite, peu d’attente malgré un pallier record de fréquentation pour le festival normand (environ 100 000 personnes), un espace très bien agencé et sublimé de nuit par le château de Beauregard à droite de la grande scène du même nom.

L.A. Salami au Festival Beauregard le vendredi 6 juillet 2018

C’est le vendredi que nous arrivons pour cette première journée. Nous allons écouter les riffs folks du londonnien de talent L.A Salami avant d’aller encourager une des têtes d’affiche féminine de cette édition Hollysiz qui déborde d’amour pour son public déjà conquis tout en rappelant les bases du consentement aux festivaliers et festivalières sous un tonnerre d’applaudissements. Elle laissera ensuite sa place à l’enfant prodigue de Caen : le rappeur Orelsan habillé avec les couleurs du club de foot de sa ville de coeur qui vient défendre son nouvel album La Fête est finie en compagnie de ses talentueux musiciens. Malgré quelques soucis techniques de retranscription sur les écrans géants, il émeut la foule et l’ambiance avec une double interprétation du déjà célèbre “Basique” en ouverture et en clôture de sa prestation.

HollySiz au Festival Beauregard le vendredi 6 juillet 2018

Charlotte Gainsbourg et MGMT ouvrent le bal du début de soirée, nous sommes assez déçus par la performance du duo américain qui viennent présenter Little Dark Ages avec une mise en scène spectaculaire inspirée de l’illustration de la pochette de l’album mais la prestation scénique et la musique ne suivent pas même avec le tube planétaire Electric Feel. On en profite alors pour s’éclipser et attendre le survivant des White Stripes, Jack White. Décompte, hurlements de la foule et c’est parti pour une heure trente de riffs électriques et efficaces à la hauteur de la légende de l’homme. La batteuse est également impressionnante et nous sommes subjugués par le travail de mise en scène dans les tons bleus, contraste avec le rouge de feu les White Stripes, couleur symbolique de la carrière solitaire et réussie de Jack.

MGMT au Festival Beauregard le vendredi 6 juillet 2018

Après cette première journée riche en émotion nous arrivons le samedi après midi. Au programme les jeunes anglais indie Nothing But Thieves, Eddy de Pretto, les américains au rock envoûtants Black Rebel Motorcycle Club et bien d’autres.

Nous sommes conquis par le nouvel adoré de la chanson française Eddy de Pretto qui seul sur scène envoûte toute la foule de la scène John. Place ensuite aux rois du garage rock les Black Rebel Motorcycle Club, toujours au sommet de leur performance. Envoûtants.

Black Rebel Motorcycle Club au Festival Beauregard, le 7 juillet 2018

Le frère jumeau d’Orelsan du rap français,  Ken Samaras alias Nekfeu prend possession de la scène de Beauregard. Accompagné de ses comparses du S-Crew, l’ambiance du festival se transforme en chaos dansant. Alternant morceaux de son dernier opus Cyborg puis des reprises de Feu ainsi que des morceaux de leur label, le garçon prodigue fait tourner les têtes et vole définitivement la vedette à Julien Clerc qui a joué sur cette même scène juste avant. Un choc de génération ni plus ni moins.

Orelsan au Festival Beauregard le vendredi 6 juillet 2018

On poursuit la soirée en replongeant dans le passé avec les mythiques Simple Minds, pas si en formes sur la scène John ainsi que la pop-punk de The Offsprings du côté Beauregard qui achèvent les spectateurs déja bien malmenés de fatigue par le jeune rappeur dans une ambiance très festive sur leur morceau phare The Kids Aren’t Alright. 

Le dimanche nous prenons le temps de découvrir l’électro-pop d’Oscar and the Wolf puis le groupe The Breeders, groupe alternatif américain des années 1990 venus défendre leur nouvel album All Nerve sorti en mars 2018 ainsi que les déjantés At the drive In avec leur leader-chanteur Cedric Bixler-Zavala très excentrique sur scène dans un style de musique proche du mouvement po-punk emo.

Oscar and the Wolf au Festival Beauregard, le 8 juillet 2018

Tout le monde attend de pied ferme la star de la pop américaine Macklemore, tête d’affiche très attendue de cette dixième édition anniversaire ! Pas de décompte comme pour Jack White mais à l’heure du commencement le public est surpris par le feu d’artifice secret qui éclate dans le ciel en guise de festivités. Petite déception néanmoins quand Macklemore n’apparait pas pendant le bouquet final, ce qui aurait fait une sacré entrée en scène. Il arrive quelques instants plus tard : vidéos, costumes, on nous nous offre une véritable leçon de show à l’américaine avec ce roi du divertissement. Les tubes mondiaux Thrift Shop et Can’t Hold Us ainsi que Glorious sont repris en coeur par la foule en délire et il nous remercie d’être aussi nombreux pour ce dernier concert français dans le cadre de la tournée Gemini Tour.

Macklemore au Festival Beauregard, le 8 juillet 2018

 

Nous rentrons après, enchantés par ce festival familial qui nous a tant fait danser tout ce week end du 5 juillet 2018 et plein de découvertes d’artistes singuliers. Une programmation en or, une ambiance extraordinaire pour un festival ou on a hâte de revenir l’année prochaine dans cette charmante ville d’Hérouville Saint Clair.

 

 

 

 

 

 

Concerts liés à cet article
 
OrelSan à Rouen - 16 octobre 2018
 
Eddy de Pretto à Nancy - 16 octobre 2018
 
OrelSan à Orléans - 17 octobre 2018
Disponible
Eddy de Pretto à Nantes - 18 octobre 2018
 
OrelSan à Esch-sur-Alzette - 18 octobre 2018
Complet
Eddy de Pretto à Angoulême - 19 octobre 2018
 
Eddy de Pretto à Limoux - 20 octobre 2018
 
OrelSan à Fontenay-le-Comte - 20 octobre 2018
Complet
Eddy de Pretto à Rouen - 24 octobre 2018
 
OrelSan à Troyes - 26 octobre 2018
No Comments

Post A Comment