Night Flight – Night Flight

Voici un groupe que l’on a découvert récemment. Night Flight a sorti son premier album dans l’indifférence générale et pourtant c’est une pépite.
Night Flight est un groupe londonien dont on n’avait jamais vraiment entendu parler chez Sound Of Britain. Mais aux détours de playlists et de découvertes, je suis tombé sur l’un de leurs morceaux. Leur premier album était déjà sorti, je l’ai écouté et j’ai adoré. Je vous conseille d’hors et déjà de faire de même.
Au delà de morceaux plus pop/indie, la vraie force de  Night Flight est d’être capable de plonger son auditeur dans un univers bien à eux. La cohérence est le premier point fort de cet album, tout simplement parce que dans son ensemble, Night Flight est un opus surprenant, planant, parfois émouvant. D’abord avec Departure et Parade, les 2 morceaux d’ouverture qui sont splendides. Departure, son rythme mélancolique, ses paroles clichées mais touchantes mais aussi la très belle montée en puissance en fin de morceau nous font dire que nos 40 prochaines de minutes vont être agréables. Ce n’est pas Parade, dans la même veine, qui nous fera dire le contraire. Forever And et Machiavellianites suivront le chemin tracé par ces 2 morceaux dans la suite de l’album mais avec moins de succès.

Heureusement, Night Flight nous a concocté beaucoup d’autres surprises. Et la plus belle prouesse de l’album est probablement bien ici. Le groupe se permet d’associer indie parfois presque pop à des ballades sans pour autant perdre en cohérence. Preuve de talent et de maturité impressionnante pour un si jeune groupe. Death Rattle est une sorte de pont entre les différents genres explorés par le groupe. Le rythme est plus soutenu, la voix du leader mise à rude épreuve pour notre plus grand plaisir. La ligne de basse, solide et précise apporte un vrai plus à la formation. Roulette est un autre bijou du même style.
Tout cela est beau, très convaincant pour un premier album, mais où est le single ? Où est l’hymne qui va faire vibrer les auditeurs du monde entier ? Et bien en réalité, il arrive en fin d’album. God Knows est le fameux morceau qui m’a fait découvrir Night Flight. Une ballade pop/indie à couper le souffle. Un riff répétitif mais si bien trouvé, des choeurs planants et un refrain entraînant. Night Flight ne fait pas dans la simplicité. Mais c’est justement cette prise de risque qui rend Night Flight si intéressant.

Enfin Amsterdam avant dernier morceau est une énième prouesse de la part de la bande londonienne avant Medicine qui clôt l’album avec douceur.
Night Flight fait très forte impression avec ce premier album mature et abouti. On entend ici et là des inspirations diverses, des Beatles en passant par Palace. Le groupe fait étalage d’un large talent et nous délivre plusieurs morceaux de génies. A écouter de toute urgence.

 

TRACKLIST:
Departure
Parade
Death Rattle
Roulette
Forever And
Machiavellianites
God Knows
Storm
Amsterdam
Medicine

 

Nos morceaux favoris: God Knows, Roulette, Amsterdam

 

LA NOTE: 8/10

Concerts Palace
 
Palace à Paris - 15 octobre 2019
1 Comment
  • Jo English
    Posted at 21:22h, 15 février Répondre

    Juste une perle ! On l‘écoute…, puis on le réécoute…, puis on le réécoute…, puis….
    Attention danger ! On en devient accro !
    Mais prenez ce risque et laissez-vous emporter dans ce tourbillon de plénitude sonore. Vous n‘en reviendrez pas….

Post A Comment