THE STRUTS - Download festival

The Struts et leur messe rock ont bouleversé le Trabendo

The Struts étaient à Paris pour enfin présenter Young & Dangerous leur dernier album. Les Anglais étaient heureux de partager ce moment avec leurs fans français, toujours au rendez-vous.

Les quatre anglais fêtent cette année les dix ans de formation du groupe The Struts. Et pour cela, les quatre amis n’ont pas vu les choses à moitié : un nouvel album, une tournée internationale… Que demander de plus ! C’est bien dans le cadre de la tournée que Luke Spiller et ses acolytes passent par le Trabendo nous déverser leur énergie. Les étoiles montantes du glam rock n’en sont pas à leur coup d’essai, avec notamment la première partie des Rolling Stones au Stade de France ou bien des Foo Fighters dans une tournée endiablée. Autant vous dire que le Trabendo les appelle à faire un show d’une autre dimension. Pour autant le groupe a choisi d’utiliser la scène de la même manière et de voir les choses en grand.

Tout commence à 20h30 avec les trois musiciens sur scène. Adam à la guitare, Jed à la basse et Gethin derrière la batterie assènent les premières notes d’une soirée exceptionnelle. Les acclamations se décuplent à l’entrée de Luke sur scène, avec l’entrée en matière sur Primadonna Like Me. Un immense sourire aux lèvres et leurs allures exceptionnelles, The Struts est en place et fait déjà chanter et danser le public. Les transitions sont rôdées, et ce premier tube sorti de Young & Dangerous est suivi d’un second tout aussi efficace, Body Talks. Le Trabendo scande les premiers “Ouh Ouh” de la soirée, les bras levés, motivé par un Luke Spiller toujours au meilleur de sa forme. Le contact est clairement présent, et le leader s’éclate à faire participer le public. C’est alors qu’intervient Adam et son premier court solo… Notons son charisme caché derrière sa guitare !

https://www.instagram.com/p/BucXSmVAB-P/

Les titres s’enchaînent et tout est aussi puissant. L’amusement des fans dans la salle, et le sourire permanent et contagieux des Struts. Un savant mélange qui dure tout le set. Les mimiques si caractéristiques de Luke séduisent le public déchaîné sur Kiss This ou bien Dirty Sexy Money, tirés de leur premier album Everybody Wants. Luke prend le temps de quitter la scène pour se changer quelques instants, mais sa présence se fait vite oublier par les enchaînements bien travaillés des musiciens.

Moment exceptionnel réservé aux parisiens lorsque le guitariste Yarol Poupaud vient rejoindre le groupe sur scène pour interpréter Rebel, Rebel de David Bowie. Un moment intense où chacun prend du plaisir. C’est bras dessus, bras dessous que ce partage de scène se fait. Un intense moment de joie partagé par tous ceux présents au Trabendo : sur scène comme dans la salle.

Vient alors un autre instant particulier de ce show. La spécialité de Luke, entre autres. Il aime prendre le temps de partager un instant particulier avec le public, et permet aussi aux musiciens de prendre un instant de repos bien mérité. Le chanteur descend alors de scène pour se placer au milieu du public invité à s’accroupir. A capella, le public et Luke enchaînent les vocalises avant de repartir sur les chapeaux de roues sur une reprise imprévue de Bruce Springsteen, Dancing In The Dark, à la demande d’un fan. Une nouvelle entrée sur scène se fait alors avec le choix d’une fan parmi le public. La chanceuse enchaine ainsi quelques vocalises et pas de danse avec Luke.

Cette ambiance survoltée continue avec notamment Put Your Money On Me, où le public ne cesse de danser, guidé par les demandes incessantes de Luke. Ce titre fini par un mini boeuf où chacun s’éclate avec le leader qui, après nous avoir montré ses talents au piano, nous fait découvrir quelques notes à l’harmonica. Les presque 2h de show se clôturent par un rappel toujours aussi fou. Ashes et l’exceptionnel Could Have Been Me viennent achever cette véritable célébration de l’amour de la musique. Le groupe et le public ressortent lessivés de ce magnifique moment de partage et de convivialité. Les membres de The Struts ont déclaré leur flamme à la France et je pense, ont été comblés par le retour du public. Une soirée magique, rythmée par un rock’n’roll endiablé, qui, je l’espère, fera vite son retour.

Concerts liés à cet article
 
Yarol Poupaud à Cognac - 7 juillet 2019
 
Yarol Poupaud à Besançon - 4 octobre 2019
 
The Struts à Paris - 24 octobre 2019
 
Yarol Poupaud à Toulon - 25 octobre 2019
 
Yarol Poupaud à Brest - 7 novembre 2019
No Comments

Post A Comment