Nuits de Fourvière 2019 : la selection musicale de SoB

L’incroyable festival des Nuits de Fourvière propose pour son édition 2019 une affiche dotée de grands noms dont la notoriété n’est plus à faire. Ambiance nostalgique et succès assuré.

Événement culturel devenu un classique du début d’été dans la région lyonnaise, le festival propose sur deux mois une soixantaine de concerts, spectacles vivants et pièces de théâtre célébrant la culture sous toutes ces formes. Cette année, niveau concerts, les têtes d’affiches se bousculent et certaines en quasi exclusivité.

Nom : Nuits de Fourvière

Lieu : Théatre romain de Fourvière, Lyon

Quand : du 1er au 30 juillet 2019, avec choix de différents packs en billetterie selon les spectacles.

Notre sélection : ici, nos artistes britanniques tiennent tout de même le haut du panier. Voici en quelques dates les concerts à ne pas rater :

Dès le 28 juin les New-Order et le retour de Peter Cook et sa bande, qui aiment à passer de DJ set intimistes aux arènes antiques combles, la new-wave des mancuniens se prêtant parfaitement au lieu. Le 1er juillet verra les irlandais d’Idles continuer leur marathon festival en accompagnant les New-Yorkais d’Interpol pour une soirée mêlant pogo et élégance. Continuons avec le duo MacGowan et Munelly et leur folk irlandais traditionnel le 2 juillet pour se remettre des larsens de la veille.

Passons au 9 juillet et aux cousins d’Australie avec le come-back des fougueux et engagés Midgnith Oil, toujours prompts à dégainer leurs meilleurs tubes ecolo militants. Le lendemain 10 juillet sera la soirée rock indé par excellence avec Mac Demarco et Parquet Courts. S’en suivra une belle brochette de stars british avec 4 come back des plus prestigieux : le 15 juillet réserve l’amphithéatre à Damon Albarn et The Good The Bad and The Queen, le 17 juillet nous propose rien de moins que Sting venant nous livrer ses plus belles chansons et le 18 juillet les nostalgiques et jeunes curieux (re)découvriront les éternels tubes 80s de Tears for Fears. La sherry sur le gâteau étant la présence de Nick Mason des Pink Floyd en mode solo le 21 juillet.

La France n’est pas à la traine avec la présence en fin de festival le 23 juillet de la pop brillante de Jeanne Added et le 24 juillet du flow d’Eddy de Pretto.

Beaucoup d’autres choix et de style présents consultables ici, et un festival si riche qu’il est tout simplement impossible de ne pas en sortir sans avoir découvert un nouveau son. Prêts à braver le relatif confort des marches en pierre pour assister à des concerts dans les plus belle arènes antiques qu’il soit ?

Concerts liés à cet article
 
The Good, The Bad And The Queen à Paris - 28 mai 2019
 
Midnight Oil à Paris - 27 juin 2019
 
New Order à Lyon - 28 juin 2019
 
Midnight Oil à Tilloloy - 29 juin 2019
No Comments

Post A Comment