Cover of Peter Doherty & The Puta Madres

Peter Doherty & The Puta Madres – Peter Doherty & The Puta Madres

Peter Doherty est enfin de retour avec son nouveau groupe et nous dévoile son album enregistré aux bords de la Manche, sur le territoire français.

Après avoir été alléchés par la sortie des deux singles Who’s Been Having You Over et Paradise Is Under Your Nose et son concert à La Maroquinerie le 02 avril, nous avons enfin eu l’occasion d’écouter l’entièreté de Peter Doherty & The Puta Madres.

Composé d’onze chansons enregistrées live, cet album est à la hauteur de nos espérances. On retrouve la même ambiance que dans Anthem For Doomed Youth ou Sequel To The Prequel. Une alternance entre ballades et morceaux entrainants, qui sont ici très dansants. Parfois, cette alternance se ressent au sein d’une même chanson, comme dans Travelling Tinker et A Fool There Was où les parties enjouées sont très surprenantes du fait du caractère mélancolique de la majorité du morceau.

Il y a une cohérence dans tout l’album, les chansons ont toutes la même couleur. C’est agréable puisqu’on est totalement immergé dans l’esprit créatif de Peter Doherty & The Puta Madres, mais on commence à perdre notre attention à partir de la septième chanson.

Une des nouveautés de ce groupe est l’apparition d’une partition de violon. Cette dernière est sincèrement magnifique. Elle apporte une sensibilité et une profondeur dans certains morceaux sans jamais être trop présent ou inutile. On l’adore dans Someone Else To Be, il nous ferait presque pleurer à lui seul. Miki Beavis est la virtuose à saluer pour ce travail, on regrette d’ailleurs son absence au concert de La Maroquinerie.

Bien sûr, tous les musiciens de Peter Doherty & The Puta Madres sont excellents. Katia DeVidas, au clavier, arbore souvent un son d’orgue qui s’associe parfaitement avec le violon et les guitares. L’intro de Who’s Been Having You Over en est une preuve parfaite, tout comme Narcissistic Teen Makes First XI. Ce qui est aussi vraiment beau dans cette chanson sont les courtes notes de guitares électriques très précises et aiguës. Jack Jones est celui qui accompagne Doherty à la guitare et on avait déjà remarqué en concert qu’ils s’aiment fort et qu’ils sont en totale harmonie.

Pete Doherty est lui aussi parfait sur cet album. Il continue sur sa lancée d’albums bien plus calmes que ceux de ses jeunes années. Pourtant, il a toujours plein d’énergie qu’il transmet à travers des mélodies justes bien que complexes et des solos d’harmonica très punchy. On ne se lasse jamais de sa voix remplie de sincérité qui nous fait ressentir énormément d’émotions différentes en quarante-cinq minutes.

Peter Doherty & The Puta Madres est une collaboration qui marche très bien. L’album a été enregistré live afin de retranscrire du mieux possible l’essence du groupe et c’est une découverte merveilleuse. On ressent toute la passion, l’amour et la joie des musiciens. Bien que certains enchaînements semblent compliqués, ils sont exécutés à la perfection, comme si tous les membres ne formaient finalement qu’un être.

Tracklist

All At Sea

Who’s Been Having You Over

Paradise Is Under Your Nose

Narcissistic Teen Makes First XI

Someone Else To Be

The Steam

Travelling Tinker

Lamentable Ballad of Gascony Avenue

A Fool There Was

Shoreleave

Punk Buck Bonafide

Nos morceaux favoris : Narcissistic Teen Makes First XI, Who’s Been Having You Over, The Steam, Travelling Tinker, Punk Buck Bonafide

La note : 8,5/10

Concerts Pete Doherty
 
Pete Doherty à Etaples - 4 août 2019
No Comments

Post A Comment