Quand les stades s’emparent de la musique anglaise

Les équipes d’outre-Manche se font un malin plaisir à user des classiques du rock anglais pour mettre l’ambiance.

Qui n’a jamais entendu à la télé dans des matchs chez nos voisins anglais de la bonne musique bien de chez eux ? Tour d’horizon sur les choix des différents clubs et fédérations afin d’apporter au sport une pointe de musique.

On sait bien tout d’abord que certains artistes sont fous d’amour d’un ou plusieurs clubs depuis tant d’années. Alors que les Gallagher, Ian Curtis (Joy Division), Johnny Marr (The Smiths) ou encore Mark E. Smith (The Fall) sont fans de Manchester City, United est soutenu par Morissey (The Smiths), Richard Ashcroft (The Verve) mais aussi Ian Brown (The Stone Roses). Si on revient aux frères d’Oasis, force est de constater qu’ils sont très proches des joueurs.

Pour les autres clubs, on retrouve Paul McCartney pour Everton, Elvis Costello chez les voisins de Liverpool, Robert Plant (Led Zeppelin) à Wolverhampton, Eric Clapton et Ron Wood (The Rolling Stones) du côté de West Brownwich Albion, Kasabian avec Leicester, Mark Knofler (Dire Straits) et Sting pour Newcastle ou encore Elton John chez Watford.

Côté Londres, la capitale regorge de grands clubs. Pour Fulham, on retrouve Lily Allen et Alex James (Blur). A Tottenham, Phil Collins (Genesis) et les Status Quo. Chez Chelsea, Damon Albarn (Blur, Gorillaz), Bryan Adams, Steve Jones (Sex Pistols) et Suggs (Madness). Enfin, Arsenal peut compter sur Roger Waters (Pink Floyd), Ray Davies (The Kinks), Roger Daltrey (The Who), Johnny Rotten (Sex Pistols). Robert Smith (The Cure) et Peter Doherty (The Libertines, Babyshambles) préfèrent quant à eux les Queens Park Rangers.

De ce constat, les stades n’avaient plus qu’à faire entrer les musiques du rock anglais dans leurs enceintes, bien que celui-ci n’hésite pas à s’immiscer dans ses monuments afin de donner des concerts gigantesques. La liste est bien longue, mais Wembley est la place centrale de ses concerts hors-normes : on pense notamment au Live Aid de 1985 (90 000 personnes !), mais aussi à Queen en juillet 1986.

Pour ce qui est des clubs anglais, on retrouve notamment :
– Brighton – Sussex By The Sea – William Ward-Higgs
– Crystal Palace – Glad All Over – The Dave Clark Five
– Cardiff – Right Here Right Now – Fatboy Slim
– Southampton – The Saints Are Coming – The Skids
– Manchester United – This Is The One – The Stone Roses
– Newcastle – Going Home – Mark Knopfler

En France, notons Who Said I Would de Phil Collins pour l’entrée des joueurs du PSG, Muse avec Supremacy à l’AS Monaco et Uprising au Stade Toulousain. On se rappelle également de l’entrée des équipes nationales anglaise et française au Stade de France sur une version de la garde républicaine de Don’t Look Back In Anger de Oasis le mardi 13 juin 2017 après les attentats qui touchèrent le Royaume-Uni.

On en a oublié ? N’hésitez pas à nous le dire !

1 Comment
  • Joël Kuong
    Posted at 21:43h, 21 mai Répondre

    Il fallait rajouter aussi Roger Taylor de Queen qui est aussi fan de Chelsea. Il a d’ailleurs enregistré un tube avec l’ancien gardien des Blues Petr Cech récemment.
    En ce qui concerne la musique d’entrée des joueurs en France, l’Olympique Lyonnais a choisi un autre titre de Muse : Hysteria

Post A Comment