emples @ Minuit Avant La Nuit

Minuit avant La Nuit 2019 : Le ‘petit’ festival qui a tout d’un grand

Tout jeune festival amiénois, à la programmation plutôt intéressante, Minuit avant la Nuit a eu lieu le week-end dernier au parc Saint-Pierre. Retour sur ces deux jours intenses.

On est toujours heureux de voir un festival naître et se pérenniser. Encore plus quand il met à l’affiche des noms britanniques, et plutôt issue de la musique indépendante. Après une première édition réussie grâce à une ambiance familiale, ouverte et chaleureuse et une programmation qui se démarque, Minuit avant la Nuit a mis la barre encore plus haute pour cette deuxième édition. Le challenge: ancrer le festival dans les habitudes du public et de la région. Loin des affiches ronflantes (et ennuyeuses) des autres évènements français sur le même week-end, on retrouvait deux groupes britanniques au programme: Boy Azooga et Temples. Ils étaient bien accompagnés par les tauliers belges de Balthazar, le génial songwriter Andrew Bird ou encore la révélation rap/hip-hop des derniers mois, Aloïse Sauvage. Qualité et originalité sont les maître-mots du festival.

Minuit avant la Nuit - ambiance

La “Fever” tranquille du samedi soir à Amiens

Début de festival rime avec découvertes musicales. Arrivée sur les lieux juste à temps pour repérer le coin “tranquilou bilou” (lire les transats à l’ombre) situé à distance stratégique des deux scènes qui se font face et des foodtrucks, on a commencé cette belle journée avec la poésie de Roxaane. Belle découverte, la jeune rappeuse du coin fait ses premières armes sur scène, avec succès. Le texte est déjà bien écrit malgré son jeune âge et la sobriété musicale de l’accompagnement fait ressortir les émotions. Il y a (beaucoup) de potentiel !

Premiers artistes @ Minuit avant La Nuit
A partir du coin gauche, en haut: Aloïse Sauvage, Weekend Affair, Roxaane, Andrew Bird

Pas le temps de s’attarder, la tête pensante du projet Boy Azooga nous attend pour une interview très sympathique, avant leur set. A retrouver très bientôt sur le site !

Passage rapide devant la prestation du duo synth-pop de Weekend Affair, là aussi du coin. C’est souvent drôle et/ou touchant. Le show est plutôt bien ficelé, même si ce n’est pas forcément le créneau musical qui nous emballe le plus. On enchaîne avec la superbe prestation du multi-instrumentaliste et compositeur Andrew Bird. L’ambiance est au show posé, allongé dans l’herbe au soleil, à profiter des chansons folk du dernier album du prolifique chanteur américain, auto-proclamé “My Finest Work Yet“. Pour réveiller efficacement la foule bien présente dans le parc Saint-Pierre, Aloïse Sauvage a ensuite dynamité la scène secondaire pour un concert explosif. Les beats électro mariés à la verve de la française ont apporté une énergie contagieuse. Il paraîtrait même que la moitié du public a fini “aphone à force d’être à fond”.

Balthazar @ Minuit Avant La Nuit
Balthazar

Il est 21h quand Batlthazar prend place sur la scène principale. Véritable headliner de la soirée, les belges de Courtrai ont assuré un spectacle à la hauteur de leur disque, Fever. Plus dansant, plus pop, très joueur à la basse, le son des sept titres joués de leur plus récente création ont permis à la foule rassemblée d’assouvir leur besoin de déhanchements. Tout en conservant leur nonchalance qu’ils partagent avec bon nombre de groupes britanniques, ils ont transformé pour une petite heure la pelouse en piste de danse. Simplement parfait. On a forcément hâte de remettre ça.

Boy Azooga @ Minuit Avant La Nuit
Boy Azooga

Il était ensuite (enfin) temps d’aller assister au concert du quatuor de Boy Azooga, seul représentant british de cette journée. Le quatuor prend visiblement beaucoup de plaisir à jouer ensemble, devant un public, les compositions du chanteur, Dave Newington. Entre solos complices de guitares/basses/batterie, petites chorégraphies et titres en grande majorité de leur premier album “1, 2, Kung Fu!”, la performance des gallois est très réussie. On retrouve la grande diversité des influences musicales du groupe et leur capacité à les digérer et à les sublimer au travers de leurs guitares, le tout dans une ambiance live électrique, comme les britanniques savent si bien maîtriser. N’en déplaise à certains, les guitares ont encore bien des choses à dire !

Boy Azooga @ Minuit Avant La Nuit
Boy Azooga

Les duos Odezenne et Oktober Lieber ont permis à la scène électro de clôturer cette belle première journée; l’occasion d’ultimes pas de danse sur le dancefloor avant de rentrer.

Odezenne @ Minuit Avant La Nuit
Odezenne

L’après-midi rock du Dimanche

Retour au parc Saint-Pierre après une courte nuit et une belle balade sur le quai Belu, les canaux de la vieille ville et les hortillonnages.

Nouveaux climats et Mauvais Oeil débutent l’après-midi de cette deuxième journée. Les premiers font dans le rock instrumental. Plutôt sympa pour commencer la journée. Les seconds ont offert un mélange surprenant mais intéressant de musique orientale et d’électro.

L’enchaînement rock alléchant de la programmation nous attend ensuite. Repéré depuis l’annonce des heures de passages, on avait particulièrement hâte d’y être.

Last Train @ Minuit Avant La Nuit
Last Train

Last Train a déjà 10 ans de carrière derrière eux et ça se voit sur scène. Découverts en 2017 avec Weathering, le quatuor alsacien a atteint la maturité, en studio et sur scène. Leur premier single de leur deuxième album, The Idea Of Someone est tout simplement magnifique. Grosse présence scénique, art subtil des breakdowns maîtrisé, communication avec la foule au point, déferlement d’émotions, … autant d’éléments qui font de leur show l’un des plus intenses du week-end. On a hâte de découvrir The Big Picture !

Structures @ Minuit Avant La Nuit
Structures

Structures est un groupe de punk rock qui monte sur la scène française. Ils sont d’ailleurs lauréats de l’édition 2019 des Inouïs du Printemps de Bourges. Avec une débauche d’énergie sans fin, leurs shows sont sportifs ! Cette fois-ci encore, beaucoup d’envie, de mouvements sur scène et une prestation marquante.

Temples @ Minuit Avant La Nuit
Temples

Les anglais du jour nous venaient de Kettering en Angleterre. Temples continuent leur tournée des festivals français, après leur passage au Festival Transfer. Toujours aussi aériens, psychédéliques et précis sur scène, le groupe semble lancé à tout allure vers la sortie de leur 3ème album studio. On appréciera la performance live de Hot Motion, leur récent single. Là encore, le public est présent et profite pleinement de la douce ambiance qui s’est installée sur le site du festival.

Temples @ Minuit Avant La Nuit
Temples

La journée, et cette deuxième édition de Minuit Avant la Nuit, se fermera sur deux prestations plus anecdotiques. Les rappeurs belges Caballero et JeanJass ont assuré le spectacle pour le public jeune rassemblé devant en nombre. Enfin, Kero Kero Bonito et son mariage détonant entre la pop japonaise et l’électro a offert une ultime chance d’aller danser aux derniers spectateurs. Pas tellement friande de ces deux genres de musique, MALN version 2019 s’est terminé ici pour nous.

Kero Kero Bonito @ Minuit Avant La Nuit
Kero Kero Bonito

Et quelle édition ! On souhaite longue vie à cette belle initiative et Merci beaucoup aux équipes de La Lune des Pirates et du festival pour l’organisation parfaite de cette édition. A très vite !

TOUTES LES PHOTOS DU WEEK-END A RETROUVER ICI

Concerts Temples
 
Temples à Bruxelles - 19 novembre 2019
 
Temples à Paris - 20 novembre 2019
No Comments

Post A Comment