Il y a vingt-deux ans, Live for Montserrat

Il y a vingt-deux ans Paul McCartney, Elton John, Eric Clapton, Sting, Mark Knopfler ou encore Phil Collins se produisaient au Royal Albert Hall de Londres pour venir en aide à Montserrat.

Un casting comme seul l’Angleterre en a le secret, pour un concert caritatif. Le 25 juin 1997, le volcan de la Soufrière entre en éruption et ravage Plymouth, capitale du territoire ultra-marin de Montserrat. Autrefois prospère, la ville des Caraïbes est aujourd’hui déserte, faisant d’elle l’une des seules capitales fantômes.

Le 15 septembre 1997 est organisé un concert caritatif unique. Les artistes invités ont un point commun : ils se sont tous rendus au mythique AIR Studio de Montserrat, construit par George Martin au milieu des années 1970 avant qu’il ne soit abandonné en 1989, après sa destruction par une tornade. Mark Knopfler, leader de Dire Straits, avait déclaré lors de la séparation du groupe deux ans auparavant “je ne veux pas entendre parler de Dire Straits pendant au moins dix ans”, idée qu’il mettra finalement de côté en jouant Money For Nothing accompagné de Sting et Eric Clapton.

En 2000 est dévoilée Music for Montserrat, la captation du concert réalisée et arrangée par George Martin, collaborateur des Beatles décédé en 2016.

Plymouth est toujours déserte, plus de vingt ans après la catastrophe. La ville de Brades, accueillant les institutions du pays, est aujourd’hui la capitale de Montserrat, alors que l’Etat insulaire convertit progressivement son économie vers l’exploitation de la géothermie et du sable issus de la zone d’exclusion.

No Comments

Post A Comment