Toy Dolls @ La Belle Electrique

Les 40 ans des Toy Dolls à La Belle Electrique: une fête d’anniversaire complètement zinzin

40 ans de carrière, ça se fête, et dignement ! On était invité à l’anniversaire des Toy Dolls lors de leur passage à Grenoble. On vous raconte la soirée complètement déjantée qu’on y a passé.

Le phénomène punk britannique des Toy Dolls faisait halte à Grenoble. Engagés dans une tournée européenne marathon de plus de 40 dates pour fêter les 40 ans du groupe, le trio a offert une sacrée performance. Les années ne passent décidément pas de la même façon pour les membres du groupe que pour le reste du monde !

Comme c’est souvent le cas à Grenoble, la scène locale était à l’honneur pour la première partie de la soirée. C’est le groupe Influence Néfaste qui a eu la lourde tâche de chauffer le public pour Toy Dolls. Plutôt portées sur le côté hardcore du punk, les influences musicales du groupe étaient assez éloignées du thème de la soirée. Un grand écart stylistique compensé par la débauche d’énergie et la motivation sur scène.

Influence Néfaste à La Belle Electrique (Grenoble)

Confettis, ballons et pitreries

Les Toy Dolls sont montés sur scène à 21h20 tapantes, alors que la chanson traditionnelle “Joyeux Anniversaire” retentit. Impossible de l’oublier avec l’immense affiche derrière la batterie. Ce soir, le groupe et le public fêtent les 40 ans du groupe dans une ambiance potache et avec une bonne humeur et joie évidente. La composition de la foule est d’ailleurs intrigante, avec des spectateurs de 7 à 77 ans. Les gens sont venus en famille, on sent que le groupe fait parti de l’héritage familial musical.

Toy Dolls @ La Belle Electrique

Le chanteur et guitariste Olga, et le bassiste Tommy Goober arpentent la scène de la salle, tantôt synchronisés, tantôt dans des sens opposés. Glissades, sauts, pieds jetés en l’air, le duo livre un show théâtrale qui frise parfois la clownerie. Pourtant, très loin d’en négliger le côté technique, un beau panel des chansons de leur répertoire est exécuté parfaitement, avec à peine quelques secondes de répit enter chaque titre. Le batteur, Mr. Duncan, continue pendant ce temps, imperturbable, de battre la mesure à un rythme effréné. Les premiers pogos ont démarré dès les premières notes de musique et ne s’arrêtenteront pas. Alors que la foule peine à reprendre son souffle entre deux chansons, le groupe en profite pour ajouter des animations: confettis, ballons, bouteille gonflable géante, distribution de lunettes kitsch jaunes aux premiers rangs, tout y passe !

Toy Dolls @ La Belle Electrique

Une setlist best-of

Côté setlist, l’album culte Dig that Groove, baby et l’album le plus récent, Episode XIII se taillent la part belle du concert. Logique quand le but de ces concerts est de célébrer la carrière exceptionnelle des Toy Dolls. Les singles des autres albums sont donc également joués, de I’ve Got Asthma à Bitten by a Bed Bug, en passant par She Goes to Finos. C’est finalement 25 chansons qui seront interprétées, condensées en 1h30 à peine. Ouf.

Malgré une voix fatiguée par les nombreuses dates précédentes, Olga et ses compères ont assuré un concert des plus dynamiques avec beaucoup de générosité et qui a contenté petits et grands. Tout le monde en est ressorti euphorique et avec un grand sourire. Chapeau ! Et aux 40 prochaines années du groupe !

Toy Dolls @ La Belle Electrique

TOUTES LES PHOTOS DE LA SOIREE A RETROUVER ICI

Setlist Toy Dolls @ La Belle Electrique (Grenoble), le 4 décembre 2019


Fiery Jack
Cloughy Is a Bootboy!
Arthur Clark’s a Dark Horse
Bitten by a Bed Bug
The Death of Barry the Roofer With Vertigo
Benny the Boxer
Up the Garden Path
Dougy Giro
Spiders in the Dressing Room
I’ve Got Asthma
El Cumbanchero
The Lambrusco Kid
She’s a Worky Ticket
Nellie the Elephant
Richard Clayderman’s a Creep
She Goes to Finos
Toccata in Dm
Alec’s Gone
Drum Interlude
Harry Cross (A Tribute to Edna)
Wipe Out (reprise des The Surfaris)

Dig That Groove, Baby

When the Saints Go Marching In (reprise)
Glenda and the Test Tube Baby
Idle Gossip

No Comments

Post A Comment