Qui es-tu ? Max Cooper

La musique électronique est un terreau fertile aux collaborations inattendues : ce n’est pas Max Cooper, scientifique spécialisé dans la bio-informatique devenu DJ, qui dira le contraire.

Originaire de : Belfast, Irlande

Pour les amateurs : techno, ambient

Pour les fans de : Superpoze, Ólafur Arnalds, Nils Frahm, Christian Löffler

Partagé entre ses algorithmes et ses platines, Max Cooper s’est toujours demandé comment concilier ses deux passions. Officiant la nuit dans les clubs et rejoignant au petit matin ses bureaux à l’University College of London, le jeune DJ s’est rapidement fait une place dans le monde de l’électro. En 2012 et 2013, il se place parmi les 20 meilleures performances live de l’année selon le média ResidentAdvisor, spécialisé dans la musique électronique.

En 2014, Max Cooper se lance enfin et sort Human, un album portant sur la beauté du corps humains, et sur ses mystères. Deux ans après, le DJ sort son second essai : Emergence. Lors d’une interview, il annonce que “cet album a été composé pour une histoire visuelle portant sur la beauté de la nature et de ses formes – c’est une histoire scientifique, mais qui ne néglige pas l’émotion.” Car Max Cooper ne n’oublie pas sa formation scientifique. Au contraire, il la magnifie en faisant de ce savoir un élément central de son art.

Car pour Max Cooper, la musique est une histoire d’équilibre. Entre la vidéo et la musique qui l’accompagne d’une part, mais aussi dans les émotions. C’est pour cela que, pour l’artiste, les éléments psychoacoustiques jouent un rôle prédominant, permettants de renforcer l’immersion du spectateur. De l’onirique à la science, il n’y a qu’un pas.

Producteur prolifique, Max Cooper a sorti en 2018 One Hundred Billion Sparks, mettant en scène la création de l’Homme par son cerveau, des milliards de connexions synaptiques aux plus lointains souvenirs. Une année après, il réalise à la demande du Barbican Center (le plus grand centre des arts du spectacle en Europe) un nouvel album, Yearning for the Infinite, habillant un spectacle porté sur les nouvelles technologies.

Toujours est-il que la musique de Max Cooper prend forme au fil de ses compositions. Du chaos, naît l’ordre nous dira t-il, résumant sa conception de la vie et de la musique.

No Comments

Post A Comment