Vers une fin d’année 2020 dépourvue de concerts ?

La pression du Covid-19 continue et se fait ressentir notamment depuis l’annonce d’arrêt jusqu’à mi-juillet.

Une avalanche d’annulations et reports

La question est dans toutes les têtes… Vais-je pouvoir assister à un nouveau concert en 2020 ? Malheureusement, pour le moment, la tendance est très difficile à définir. Les annulations pleuvent et les reports se font avec précaution. En effet, de nombreuse tournées prévues pour les mois d’avril, mai et juin sont reportées. Et il ne s’agit pas de petits reports, comme par exemple Nick Cave & The Bad Seeds pour qui la tournée européenne a tout bonnement été reportée d’un an. Et les reports pour 2021 se font de plus en plus courant. C’est également le cas pour Dua Lipa et Harry Styles. Désormais, plus de risque à prendre, nous sommes trop dans le flou. Niall Horan a quant à lui décidé d’annuler sa tournée européenne prévue pour… fin 2020 ! Là, ça commence à être du sérieux.

Les irréductibles optimistes présents à la rentrée

Cependant, certains artistes sont plus optimistes. Nottons une grosse programmation pour les mois de septembre, octobre et novembre avec par exemple Foals prévu pour la rentrée. Sachant que chaque année le mois de novembre est un mois intense en concerts et peut être que cette année, cette période sera étalée sur toute la fin de l’année. Biffy Clyro est également attendu pour octobre… Et l’occasion sera d’autant plus importante de se tourner vers de plus petites salles pour y retrouver Kid Kapichi, Easy Life, Casey Lowry et bien d’autres artistes.

Les festivals contraints de trouver des alternatives

Concernant les festivals, les « reports » d’un an s’enchaînent également. Les dernières annonces cont précises : une annulation simple de toute activité liée à la musique jusqu’à mi-juillet, minimum… Certains festivals prévus pour juin et juillet sont donc partie remise. En France, on pense particulièrement au Hellfest, au Lollapalooza, le Solidays, Main Square, les Eurockéennes… qui font les frais de ces annulations. Tout comme le Printemps de Bourges, qui a décidé de faire une version livestream.

D’autres festivals ont opté pour le positivisme comme le Slam Dunk UK qui se tiendra lui début septembre. Et croisons les doigts, la version française prévue pour fin mai n’est toujours pas annoncée comme annulée. Peut-être elle aussi reportée plus tard dans l’année ? Le format sur une seule journée reste toujours de l’ordre des possibilités…

slam dunk festival

De nombreux projets mis en place pour soutenir l’industrie musicale

En attendant un changement de situation, les artistes et autres intervenants redoublent d’imagination pour continuer à partager leur passion pour la musique avec leurs fans. De nombreuses initiatives sont créées, en allant de festivals en livestream comme les Printemps de Bourges, ou bien le magazine DIY qui a animé le week end de Pâques. Les radios organisent elles aussi beaucoup d’évènements où les artistes sont invités à se produire, souvent en acoustique. Quant à la BBC1, Jack Saunders donne rendez-vous tous les dimanches pour une belle tranche d’humour avec un karaoké extraordinaire diffusé sur Instagram avec des artistes déchainés.

De nombreuses actions sont mises en place pour soutenir, surtout financièrement, ces acteurs liés à l’industrie musicales. Certains petits groupes ont par exemple choisi d’opter pour le financement participatif avec par exemple le site Patreon. D’autres sites, comme Bandcamp, ont retiré les frais pour reverser l’ensemble des revenus aux artistes pendant une période définie. Côté UK, lors d’un “festival” de tirages au sort, de nombreux groupent soutiennent le NHS. En effet, Artic Monkeys ont livré une veste d’Alex Turner. Bring Me The Horizon fournissent une guitare qui figure dans le clip de Ludens… Le tout pour une participation à 5£. Il existe ainsi tout un tas d’autres manières de soutenir nos artistes préférés durant cette difficile période.

No Comments

Post A Comment