As It Is, La Boule Noire - Paris, 23 novembre 2018 4

Penser l’après-Covid : plus de 1000 personnes pour un concert-test

L’Espagne n’a pas attendu que la situation s’apaise pour reprendre les concerts.

Alors que le Royaume-Uni replonge dans la crise sanitaire et que la France a souhaité reporter la reprise des événements culturels, l’Espagne s’est essayée à reprendre les concerts.

1042 personnes étaient réunies ce 12 décembre à la Sala Apolo de Barcelone pour une étude grandeur nature, nommée PrimaCov et pilotée par le festival Primavera Sound, la Fondation espagnole de Lutte contre le SIDA et les maladies infectieuses ainsi que l’hôpital Germans Trias.

Si les règles de distanciation sociale n’ont pas été respectées, si ce n’est pour le port du masque qui est resté obligatoire, l’accès à la salle n’a pu se faire qu’à condition que le test antigénique, réalisé sur place, soit négatif.

Dans un communiqué diffusé après l’événement, l’organisation s’est félicitée de participer à “la validation de ce type de tests comme d’un outil extrêmement utile dans l’organisation d’événements, qu’ils soient musicaux ou non, et sans distanciation sociale“.

Rappelons qu’en France, chaque test antigénique coûte plus de trente euros à la Sécurité Sociale. Si plusieurs observateurs ont souhaité subordonner l’accession à certains lieux à la présentation d’un test négatif réalisé au préalable, faut-il noter que les centres dédiés au test et à l’analyse sont aujourd’hui noyés sous les demandes, parfois nécessaires pour se déplacer lors des vacances de Noël.

Tags:
No Comments

Post A Comment